Tito Rabat gardera un bon souvenir de cette édition du Grand Prix d’Italie en dépit des persiflages de son équipier Jack Miller qui avait défavorablement commenté sa belle dixième place lors des qualifications. Tout comme son accession directe à la Q.2 auparavant. L’Australien fustigeant l’aide d’un Marc Márquez jurait avant le départ qu’il remettrait les pendules à l’heure en course. Bilan ? Une belle occasion de se taire.

Car Tito Rabat a tenu le choc et a terminé onzième son sixième rendez-vous de l’année en MotoGP. Certes à la faveur de l’accrochage entre Pedrosa et Crutchlow, mais, dans le même temps, il doit à sa seule prestation le fait de devancer son équipier au contrat officiel Honda, Jack Miller. Ce dernier a franchi la ligne d’arrivée quinzième, sans jamais menacer l’Espagnol Champion du Monde Moto2.

Pour calmer les esprits, le chef de la troupe Michaël Bartholemy insiste sur le fait que ses deux ouailles lui ramènent des points. Reste que Rabat est le deuxième pilote Honda classé à l’arrivée, derrière un Márquez qui n’a pu faire mieux que sixième : « je suis très content de mon résultat d’aujourd’hui car c’est la première fois que je termine aussi près des premiers en MotoGP » raconte Tito.

« Après le départ, j’ai pu faire pas mal de tours derrière Crutchlow en roulant à cent pour cent. Dans les derniers kilomètres Dani Pedrosa n’était plus très loin mais je commençais à être bien fatigué et j’ai décidé de finir la course en assurant les points ».

Miller, de son côté, n’a récolté qu’un seul de ces mêmes points : « marquer un point aujourd’hui est un bonus quand on considère ce que fut le début de mon week-end. Je n’avais pas le rythme car je manquais de feeling et de confiance dans l’avant de ma moto. Le résultat est correct, je ne suis pas tombé et j’ai fait ce que j’ai pu en course. Je suis maintenant impatient de participer à la prochaine course à Barcelone ».

Une impatience aussi partagé par le sieur Bartholemy… « pour Jack, le week-end a été plus difficile car nous n’avons pas réussi à lui fournir une moto avec laquelle il puisse se sentir à l’aise. J’espère qu’il en sera autrement à Barcelone et qu’il pourra retrouver son rythme du début de saison ». A bon entendeur…

#ItalianGP: Classement MotoGP

1. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 41m 32.126s
2. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 41m 33.407s
3. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) 41m 34.460s
4. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 41m 35.811s
5. Alvaro Bautista ESP Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP16) 41m 37.928s
6. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 41m 38.011s
7. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 41m 45.331s
8. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 41m 46.519s
9. Michele Pirro ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 41m 47.006s
10. Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 41m 47.628s
11. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 41m 54.130s
12. Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) 41m 57.078s
13. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 42m 0.286s
14. Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) 42m 2.802s
15. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 42m 2.905s
16. Karel Abraham CZE Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP15) 42m 14.432s
17. Sylvain Guintoli FRA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 42m 18.420s
18. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 42m 22.857s
19. Sam Lowes GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP)* 42m 22.866s
20. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 42m 23.023s
Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) DNF
Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) DNF
Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) DNF
Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) DNF



Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat, Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team