Cette quatrième manche de la saison s’ouvre sur un Moto3 qui se présente avec deux leaders exæquo au championnat. Les deux Espagnols Jaume Masiá et Arón Canet composent ce duo qui exacerbe aussi le duel entre Honda et KTM dans la catégorie. Ils sont réunis en 45 points, ce qui est le plus petit capital pour tenir les commandes du classement général depuis la saison 2009 avec un certain Andrea Iannone. L’inconnue de ce Grand Prix d’Espagne ne sera pas cette fois la météo, promise pour clémente, mais le nouvel asphalte.   

Un enrobé tout neuf qui devrait revoir à la baisse les performances chronométriques dont voici l’historique…

Jerez Moto3™

2018 (ancien bitume)

2019

FP1

1’47.159 Fabio Di Giannantonio

1’47.052 John McPhee
FP2

1’46.630 Niccolò Antonelli

FP3

1’46.256 Jorge Martin

Q1

XXX

Q2

1’46.193 Jorge Martin

Warmup

1’47.198 Jorge Martin

Course

Öttl, Bezzechi, Ramirez

Record

1’46.004 Jorge Martin 2017

On rappellera que seuls Romano Fenati en 2012 et 2014 et Arón Canet en 2017 ont déjà remporté le Grand Prix d’Espagne sur une Moto3. Et pour arriver à cette fin, partir de la pole position n’est pas une bonne idée. Les six derniers vainqueurs recensés à Jerez ne se sont pas élancés de la position de pointe. L’an dernier, c’est Philipp Otl qui avait raflé la mise, le fils de Peter qui mène à présent sur le terrain une équipe choyée par Max Biaggi qui a ouvert son palmarès avec Canet à Austin.

16,1 dans l’air et 22,3°sur la piste sont les conditions proposées aux protagonistes qui comptent dans ses rangs un Albert Arenas qui revient de blessure.

Le premier chrono de référence est signé par Garcia en 1.51.349. Fernández, le pilote KTM prend les rênes de la séance en améliorant ce temps en réalisant un chrono en 1.49.787 avant d’être délogé par un Fenati  qui se doit de revenir aux affaires après des résultats bien en deçà lors des 3 dernières courses. Il accroche ainsi un temps au tour qu’il réalise en 1.49.221. On notera le rose fushia des plus flashy sur le carénage de la Honda du pilote Italien.

Migno qui fait l’effort sur la KTM, s’empare après 5 min de séance, du meilleur chrono, il tourne en 1.48.158. Canet sur sa KTM est pour l’heure sixième et tourne en 1.48.383. Il reste 18 min aux pilotes du Moto3 pour réaliser le meilleur chrono  en piste en vue de peaufiner leurs réglages pour la suite des réjouissances à venir. Et déjà les KTM tiennent la dragée haute aux Honda en occupant les avants poste : Migno (1.48.158) et Nepa (1.48.208)  devant Arbolino (1.48.248) et Antonelli (1.48.312). Canet, le pilote de Max Biaggi, vient jouer les trouble fête et s’empare du meilleur chrono en 1.48.052 avant d’être repris par Garcia qui améliore en 1.47.824. Migno part à la faute dans le virage 3 et s’en va mordre la poussière. Le pilote rejoint son box.

Foggia fait l’effort et s’empare à son tour du meilleur chrono à 6min de la fin de séance, son chrono est de 1.47.733. Le trio de tête est composé dès lors de Foggia, Garcia et Canet.  A 2 min, Rodrigo, le pilote Honda, vient s’imposer aux avants poste et accroche un temps de 1.47.272. Il est imité dans son effort par Foggia qui améliore également son temps, il réalise un temps de 1.47.321. Ramirez parvient à se hisser en troisième position avec un chrono de 1.47.272. Fenati semble rencontrer des difficultés mécaniques en cette fin de session, il est au ralenti. Rossi part à la faute dans le virage 1. McPhee s’empare du meilleur temps en accrochant un chrono de 1.47.052. Canet et Rossi forment ainsi avec le Britannique le trio de tête de cette première  séance d’essais libres en Moto3.

Jerez, Moto3, FP1 : chronos

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : John Mc Phee

Tous les articles sur les Teams : Petronas Raceline Malaysia