La Commission des Grands Prix s’est réunie à Jerez et elle a décidé de mettre au point certaines choses qui sont apparues lors du dernier et très mouvementé Grand Prix d’Argentine. En fond d’écran, on trouve encore le cas Marc Márquez. Cette fois, ce ne sont pas les dépassements qui sont dans la ligne de mire, mais la saynète de la moto calée à redémarrer…

Une péripétie qui a vu l’officiel Honda pousser sa machine pour la relancer avant de carrément remonter la grille en sens inverse pour se replacer sur sa position de départ… Des images que l’on ne reverra plus, car la Commission a mis les choses au point en détaillant la procédure à suivre dans ce cas : lorsque, après le tour de chauffe, un pilote cale son moteur sur la grille ou a d’autres difficultés, ce dernier doit rester sur la moto et lever un bras.

Tenter de redémarrer la moto sur la grille n’est pas autorisée. Sous la supervision ou l’aide d’un maréchal le pilote quittera la grille pour se rendre dans la voie des stands où ses mécaniciens peuvent fournir une assistance ou, dans, le cas du MotoGP seulement, il peut changer de machine. A bon entendeur…



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team