La 12ème édition de la Sunday Ride Classic s’est déroulée ce weekend dans une ambiance plus intimiste qu’à l’accoutumée due aux contraintes sanitaires. Toutefois, le plateau de très grande qualité offrait une sélection de machines de haut niveau triées sur le volet : des Kawasaki 500 H1R de Grands Prix des années 70-80 aux dernières Moto2. Le concept de la « SRC » est de réunir le patrimoine sportif moto à travers les âges de la course moderne mais aussi de permettre aux propriétaires de motos d’exception de rouler lors de démonstrations.

Côté courses, toutes les catégories étaient représentées : vitesse, superbike, endurance et side-cars. La course phare était l’épreuve d’endurance classique de 4 Heures du Championnat d’Europe Classique FIM samedi soir réunissant des motos des années 75 à 89, la plus belle époque de l’endurance moto : Laverda RGS, Norton F1, Honda RC 30, Yamaha 0W01, Suzuki GSX et GSXR…

Les Ducati du Club de France ont pu se mesurer dimanche lors d’une course réservée aux modèles italiens 4 temps de cylindrée entre 250 et 600 cm3 d’avant 1975.

La catégorie Klass GP 250 a permis de revoir sur une même grille de départ toutes les générations des 250 2 temps de Grand Prix, dont les plus rapides 250 jamais construites pour la course : Honda RS 250, Aprilia RSV, et Yamaha TZ des années 2000. Dans le paddock, on a d’ailleurs pu croiser des pros de la catégorie : Arnaud Vincent Champion du monde 125, mais aussi Guy Bertin, seul Français à avoir remporté le Bol d’Or, les 24 Heures du Mans et le Grand Prix de France moto. Le pilote auto d’endurance Soheil Ayari plutôt habitué des 4 roues était aussi de la partie sur deux roues cette fois.

Les compétitions de side-cars sont spectaculaires et font partie intégrante de l’histoire des Grands Prix moto. En course, 22 concurrents ont donné dans la démonstration classique (le passager « singe » sort sur le côté du side) avec des machines des années 70 et 80.

En Pro Classic, la part belle était faite aux premières Superbike : les 4 cylindres Yamaha OW01, Honda RC 30, Kawasaki ZXR, Suzuki GSXR ont retrouvé leurs grandes rivales d’époque les Ducati 851 / 888 avec une grille pleine de cinquante engagés.
Pour voir des modèles plus récents, il fallait attendre l’entrée en piste du Challenge Pro Twin avec les hypersport actuelles : les grosses Ducati Panigale, les Aprilia RSV4 mythiques contre les KTM.

La SRC, c’est aussi des démonstrations d’un formidable panel de l’histoire de la compétition moto des cinquante dernières années avec des routières et sportives de série d’origine, des cafés racers, des Grand Prix, des Superbikes, des Moto 2.

A noter la présence dans les paddocks de l’illustre ingénieur Guy Coulon avec Tech 3 Classic, mais aussi les pilotes Alain Genoud, Guy Bertin, Alain Michel…

En raison des mesures gouvernementales en vigueur, les courses se sont déroulées à huis clos.

Jean-Pierre Bonato, créateur et organisateur de la SRC :
« Nous avons pris beaucoup de plaisir à venir rouler sur le circuit. C’était le pari après de longs mois d’attente, de se remettre en piste et se retrouver malgré les conditions sanitaires particulières. Avec en plus une météo plutôt clémente, le bilan est d’une grande satisfaction générale. Les pilotes qui viennent depuis 12 éditions maintenant ont toujours plaisir à rouler sur le Circuit Paul Ricard, tout le monde avait le sourire derrière le masque. »

Les résultats en ligne

Prochains événements au Circuit Paul Ricard :
29-30 mai : Fanatec GT World Challenge Europe powered by AWS Endurance Cup
05-06 juin : 4 Heures du Castellet ELMS
11-13 juin : Grand Prix de France Historique
18-20 juin : Grand Prix de France de Formule 1