Jorge Lorenzo, Marc Marquez et Andrea Iannone occuperont la première ligne de la grille de départ dimanche au Mans. Avec trois constructeurs aux trois premières places, la course s’annonce plus que serrée pour cette édition 2016 du Grand Prix de France.

Jorge Lorenzo a signé la 63e position de sa carrière en MotoGP et pour la première fois sur le tracé du Bugatti du Mans. Le Majorquin a haussé le ton pour enregistrer un temps en 1’31.975, seul pilote sous la barre de 1’32, “Je suis vraiment ravi, car ce tour a été fantastique,” déclare Lorenzo. “Je ne m’attendais pas à être aussi rapide, mais plutôt proche du 1’32. L’équipe a accompli un excellent travail depuis vendredi. Tout semble bon, mais les qualifications sont les qualifications et la course est la course.”

Ce week-end, Michelin propose un nouveau pneu dont la structure est moins rigide. L’ensemble de la grille est ravi par ce pneu, “Tous semblent content du travail réalisé par Michelin,” continue le pilote Yamaha. “Ils ont réagi rapidement et je pense que nous avons de bons pneus pour la course. Ce nouveau pneu est plus tendre au centre et s’apparente beaucoup plus à celui que nous avions au Qatar. Nous espérons qu’ils résoudront les problèmes que nous avions à Jerez.”

Marc Marquez n’a rien pu faire face au rythme de Lorenzo durant la Q2, “J’aurais voulu m’approcher de Jorge, mais c’était tout simplement impossible,” confie Marquez. “Nous peinons encore beaucoup et nous nous attendons à une course disputée. Il y a beaucoup de pilotes qui roulent dans le même rythme à l’image de Rossi et des Ducati. Nous verrons demain si Lorenzo est si rapide que ça.” Concernant les pneus, l’Espagnol attend cette course pour en évaluer leur potentiel.

Première des deux Honda du Top 10 avec Cal Crutchlow, Marquez souffre encore au guidon de la RC213V en version 2016, “Nous travaillons dur pour tirer le meilleur de notre moto. Nous tenterons de terminer sur le podium, c’est notre objectif.”

De son côté, Andrea Iannone s’est inspiré du scénario de Marquez durant la Q2 à Austin en 2015. Après avoir chuté en raison d’un problème de pompe à eau, selon les premières informations du pilote italien. “Une diode rouge s’est allumée et je sais qu’elle correspond à l’eau,” raconte Iannone. Il s’est empressé de rentrer au box pour utiliser sa deuxième Ducati D16 GP, “Cette qualification a été vraiment difficile pour nous. Nous avons réalisé un bon temps avec le premier pneu. Je voulais d’autant plus progresser que Rossi, Dovizioso et Pedrosa étaient derrière moi. Ce sera important d’être sur le podium pour nous, ce n’est pas toujours simple, mais nous essayons toujours.”