Maverick Viñales n’a pas vraiment de quoi être content de sa visite au Mans jusqu’à présent. En coulisse, il n’a plus la vedette, volée par un Pedrosa qui se dit être l’objet de rumeurs qu’alimentent cependant l’intérêt déclaré de Yamaha sur sa personne. Un rival pour le guidon de la M1 qui n’était pas vraiment prévu. Sur la piste, il ne peut pas faire le contrepoids à cause d’une Suzuki pas au niveau.  De quoi avoir envie de changer d’air…

La frustration est d’autant plus grande que, sur les spéculations concernant Yamaha et Pedrosa, il n’a finalement que peu été interrogé, comme si son sort était déjà scellé ou, même, n’intéressait personne. Sur ce point, il a commenté sur crash.net, un tantinet agacé : « si vous me dites que Dani a signé avec Yamaha, alors j’imagine que Yamaha a quelque chose à me dire non ? ». Une humeur noire que sa GSX-RR bleue n’a fait qu’assombrir encore un peu plus : « le matin, ça se passait assez bien. La moto adhérait bien pour attaquer les virages et les bons chronos venaient facilement. Mais cet après-midi, elle glissait beaucoup trop. Sur chaque freinage appuyé, elle se mettait à glisser et c’était un cauchemar pour prendre le virage ».

« Du coup, on est à neuf dixièmes de Lorenzo. On ne peut pas accepter ça. Il faut travailler dur. Lors des tests de Jerez, on avait un bon rythme et on arrive ici et on prend neuf dixièmes ». Là-dessus, il déballe la suite : « c’est toujours le même problème. Je l’ai toujours dit, et depuis l’an dernier, il nous faut améliorer l’arrière de la moto. Par exemple, ici, dans le premier secteur, je n’ai pas besoin de jouer avec l’arrière, je pilote sur l’avant et j’ai le quatrième meilleur partiel. Mais lorsque l’on a besoin de l’arrière pour tourner, les soucis surgissent. La moto glisse beaucoup. Cela fait un an que ça dure. J’étais pourtant confiant après les essais de Jerez ».

Une déception qui coûtera sans doute cher à Suzuki. Sur cette base, Viñales termine : « lundi, je me pose et je vais essayer de prendre une décision définitive sur mon avenir ». Il n’y a plus qu’à espérer un exploit en course pour le blason d’Hamamatsu.



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar