Depuis un bon moment, les pilotes Honda officiels avaient pris l’habitude de s’élancer directement depuis leur box lors des séances d’essais, au lieu de démarrer leurs motos dans la pit-lane puis de monter dessus et de partir, comme le font la plupart des autres concurrents. Récemment, certains, toujours chez Honda et chez KTM, avaient emboîté le pas…

En 2019, cette manœuvre qui implique de s’élancer perpendiculairement à l’axe de la piste sera interdite, et ce n’est qu’un point des nombreux changements décidés lors de la dernière Commission Grand Prix dont nous vous proposons ci-dessous notre traduction de son compte rendu.


La Commission Grand Prix, composée de Messieurs Carmelo Ezpeleta (Dorna, Président), Paul Duparc (FIM), Takanao Tsubouchi (MSMA) et Mike Trimby (IRTA), en présence de Carlos Ezpeleta (Dorna), Corrado Cecchinelli (Directeur de la Technologie), Mike Webb (Directeur Course) et Danny Aldridge (Directeur Technique), a pris les décisions suivantes lors d’une réunion tenue à Madrid le 30 avril Novembre 2018 :

Règlements sportifs – En vigueur immédiatement

Classements des courses
Auparavant, pour être classé, le pilote devait être en contact avec sa machine lors du franchissement de la ligne d’arrivée. Il y a eu des situations où, suite à une chute, le pilote et la machine ont franchi la ligne séparément. A l’avenir, le temps d’arrivée sera déterminé par la première partie du pilote ou de sa moto, selon celle qui franchit en dernier la ligne d’arrivée.

Pilotes remplaçants
Il arrive qu’une équipe Moto3 ou Moto2 remplace un pilote blessé par un autre pilote qui s’est engagé à participer à un autre Championnat, par exemple en FIM CEV. A l’avenir, ces pilotes seront autorisés à remplir leurs obligations dans les autres compétitions, et l’activité en piste lors de ces épreuves ne comptera pas comme jours de test pour les Grands Prix et pourra avoir lieu dans les 14 jours précédant une épreuve GP sur le même circuit.

Pilotes classés pouvant reprendre une course interrompue
Afin d’établir des critères plus clairs concernant les pilotes qui peuvent reprendre une course interrompue, certaines clarifications du règlement ont été approuvées. Il est confirmé que les pilotes peuvent obtenir l’assistance des commissaires de piste pour redémarrer la machine ou pour la déplacer sur la piste, en bordure de piste ou sur la voie de service.
Concernant la réglementation en la matière, on entend par “actif” et “activement en compétition” le fait de rouler sur la piste, de tenter de réparer/redémarrer sa machine, de rejoindre à nouveau la piste ou de revenir dans la voie des stands. Les commissaires FIM MotoGP seront les seuls juges à décider si un pilote participe activement à la compétition et ces jugements ne sont pas susceptibles d’appel.

Dépassement sous un drapeau jaune
Lorsqu’une pénalité de changement de position est imposée pour dépassement sous drapeau jaune, ou pour toute autre infraction, l’information sera communiquée via l’affichage du tableau de bord et sur la ligne d’arrivée pendant un maximum de trois tours. (Précédemment cinq tours).

Démarreurs
Pour des raisons de sécurité, il n’est pas permis de démarrer le moteur d’une moto de course à l’intérieur du box à tout moment. Les moteurs doivent être démarrés dans la voie des stands.

Titres officiels du record du tour du circuit et du record du tour en course
De nouveaux titres officiels ont été approuvés pour les records de circuit suivants :
“All Time Lap Record” – Le temps au tour le plus rapide de l’histoire, comprenant toutes les séances du Grand Prix.
“Best Race Lap” – Le temps au tour le plus rapide de l’histoire réalisé lors d’une course.

Points de Concession – Catégorie MotoGP
Lorsqu’un constructeur obtient suffisamment de points de concession pour perdre les concessions, le droit pour les pilotes d’essai d’effectuer des essais sur n’importe quel circuit GP est annulé. Le règlement a été clarifié pour préciser que cela s’applique aux essais de la saison suivante, lorsque le constructeur doit désigner trois circuits GP pour faire ses essais.
Afin qu’un constructeur qui n’a accumulé que des points de concession de façon exceptionnelle ne perde pas de concessions après plusieurs années, il a été décidé que les points de concession expireront deux ans après la date anniversaire à laquelle ils ont été obtenus.

Générateurs utilisés sur la grille de départ
Actuellement, la réglementation limite l’utilisation à une génératrice portée à la main d’une puissance maximale de 2 kw. La pratique actuelle veut que les génératrices soient incorporées dans un chariot de service avec des boîtes à outils, des roues de secours et d’autres équipements.
En conséquence, le règlement actuel a été annulé et le directeur technique sera désormais responsable de déterminer l’acceptabilité du chariot de génératrice/d’équipement introduit sur la grille de départ.

Règlements techniques – En vigueur immédiatement

Règlements techniques de la catégorie Moto2
Afin de prendre en compte le changement de fournisseur de moteur de Honda à Triumph, les règlements techniques pour cette catégorie ont été modifiés. Tous les détails seront disponibles dans les prochains jours dans le règlement officiel publié en ligne par la FIM.

Répartition des pneus
Après consultation de la Commission de Sécurité et des fournisseurs officiels de pneumatiques, les modifications suivantes ont été apportées pour l’attribution des pneus :
Catégorie MotoGP
L’attribution standard de pneus pluie passera de 11 à 13, soit six pneus avant et sept pneus arrière.
Catégories Moto3 et Moto2
Dans ces catégories, le nombre de pneus pluie n’est pas limité. Toutefois, le fournisseur officiel doit désormais disposer d’un minimum de quatre jeux de pneus pluie par pilote.

Règlements disciplinaires – En vigueur immédiatement

Pénalités non susceptibles d’appel
Le Code disciplinaire contient une liste des sanctions qui ne sont pas susceptibles d’appel, généralement les sanctions infligées pendant une course. Cependant, les commissaires de la FIM peuvent également imposer une pénalité de temps au lieu d’une autre pénalité, généralement lorsque la pénalité standard (p. ex. changement de position, passage par la voie des stands, etc.) ne peut être respectée parce qu’il ne reste pas assez de temps dans la course. Le règlement couvrant ces questions a été modifié de sorte que lorsqu’une pénalité de temps est imposée au lieu d’une pénalité non susceptible d’appel, la pénalité de temps devient également non susceptible d’appel.


Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :