Troisième au premier tour derrière Jack Miller et Andrea Dovizioso, c’est à l’issue de la sixième boucle que Pol Espargaró pointa à la première place du Grand Prix d’Autriche. Il augmenta son avance sur l’Australien à 0.252 au septième tour, puis à 0.499 à la fin du huitième, peu avant que la course ne fût interrompue au drapeau rouge alors que l’on échappait de peu à une tragédie. Bien que traumatisé comme ses collègues, Pol prenait le deuxième départ en pole position, jusqu’à ce qu’il ne chutât en compagnie de Miguel Oliveira.

Les deux pilotes de RC16 étaient alors respectivement cinquième et sixième presqu’à la mi-course. « Le fait que nous ayons alors été si faibles dans la seconde course par rapport à la première est dû au fait que nous n’avions plus de pneu arrière moyen à notre disposition », a déclaré Espargaró.
« C’était notre erreur à tous : de moi, de l’équipe, de KTM. Aucun d’entre nous n’avait envisagé que la course serait arrêtée. »

La situation n’était pas simple pour Mike Leitner, le Red Bull KTM Race Manager, qui déclarait à l’issue de l’épreuve des propso recueillis par Ivo Schützbach du site Speedweek.com : « Ce GP s’est déroulé comme sur une montagne russe. Pol avait la première course sous contrôle. Il avait le bon pneu, l’avance et la bonne tactique. L’accident a ensuite détruit ce rythme, mais nous avons vraiment eu de la chance que personne n’ait été sérieusement blessé et ça a été une chose très positive. »

Si KTM a vécu récemment un très grand moment avec sa première victoire en MotoGP, avec Brad Binder en République tchèque, il y eut d’autres faits plus difficiles à supporter, comme l’accrochage entre les deux RC16 de Brad Binder et Miguel Oliveira, dans le premier virage à Jerez. De nouveaux, deux KTM s’éliminaient sur le Red Bull Ring, quand Pol Espargaró sorti trop large dans un droite, rentrait en collision avec Miguel Oliveira, sorti lui aussi trop vers l’extérieur.

« Pol n’avait pas le pneu de course qu’il souhaitait pour le deuxième départ, et il n’était donc conséquemment pas aussi fort, expliquait Mike Leitner. Nous ne savons pas vraiment ce qui s’est passé entre lui et Miguel, mais il y a eu beaucoup de malchance. »

Avec ses deux chevaux de pointe éliminés, KTM ne pouvait plus compter pour marquer de gros points que sur Brad Binder. Mais le Sud-Africain ne s’étant qualifié que dix-septième, il ne fallait compter que sur un miracle.

Neuvième sur la grille de départ de la deuxième course, Brad passait huitième à l’issue du premier tour. Álex Rins chutait, tout comme Pol Espargaró et Miguel Oliveira, ce qui permettait à Binder de finir au pied du podium.

« Brad a terminé le weekend en beauté malgré sa position sur la grille de départ », a estimé Leitner. « La 4ème place est un bon résultat pour un rookie qui en est à sa première course de MotoGP sur le Red Bull Ring. »

« Nous sommes très heureux pour lui. Nous avons toujours vu son potentiel. Dans l’ensemble, KTM a passé un excellent weekend, en particulier dans les autres catégories. »

« D’une part, je suis assez satisfait, mais d’autre part, j’ai eu beaucoup de chance », reconnaissait Brad. « Aujourd’hui, la situation a été bien meilleure que ce que nous attendions. Les choses ont bien tourné, mais travaillons encore pour le weekend prochain. »

Photos © Polarity Photo pour KTM



Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP, Red Bull KTM Tech3