On ne sait si c’est une malédiction ou s’il y a véritablement relation de cause à effet, mais le fait est là. Depuis que le Belge Michaël Bartholemy a dû quitter le team Marc VDS Racing à la suite d’une crise interne, les amoureux de la bière ne sablent plus le champagne. Certes Joan Olive est venu mettre de l’huile dans ses rouages apparemment grippés, ce qui s’est au moins traduit par un premier podium de la saison en Argentine, mais l’ambition est autre au vu des moyens consentis.

Car l’idée c’est d’être sacré Champion du Monde et c’est un objectif assigné à Álex Márquez. Or ce dernier ne montre pas une domination qui ferait de lui un favori tout désigné. Septième au Qatar, il a certes grimpé sur le podium à Las Termas, mais il n’a jamais paru en mesure de donner la réplique au double vainqueur de cette entame de campagne qu’est Baldassarri. Pire, Remy Gardner semble plus promettre sans parler de Schrötter. Un trio qui est devant lui au classement général provisoire. Le frère de qui vous savez revendique 25 points ce qui est autant de moins que le leader issu du team Pons.

Et encore, il faut que Xavi Vierge soit maudit, que Lüthi se prenne les pieds dans le tapis ou que les KTM ne soient pas encore dans le coup pour ne pas connaître la déconvenue. Au sein de la structure belge et pour le pilote espagnol, il faut élever son niveau de jeu pour être à la hauteur de l’enjeu…

« Nous avons maintenant analysé les informations que nous avons collectées » commente Álex Márquez. « Nous voulons rester concentrés pour obtenir de bons résultats. Pour cela, nous devons rester calmes. Le premier objectif est de finir. Mais la vérité est que nous avons de grandes attentes ». Au terme du rendez-vous à Las Termas, il ajoutait : « il me reste encore des choses à apprendre, notamment en ce qui concerne le style de pilotage et la recherche des limites de la moto. Lorsque Baldassarri a attaqué dans les derniers tours, je n’étais pas dans la bonne position pour le suivre. Je vais étudier cela pour l’avenir. Il était le plus intelligent et j’ai besoin de porter un peu plus d’attention au Texas et de tirer les leçons de cette expérience ».

On rappellera qu’Álex Márquez en est à sa cinquième saison de Moto2.



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team