On le sait, le sport moto est d’abord un sport mental avant d’être mécanique. Du moins lorsqu’il s’agit de jouer aux avant-postes. En ce sens, l’environnement du pilote est essentiel et sa préparation fondamentale. Certains ténors actuels se sont fait aider par des psychologues pour inhiber certaines choses et en transcender d’autres. Parfois, cela passe aussi par des choix et des prises de responsabilités douloureuses. Ainsi dans le cas de Niccolò Antonelli.

Antonelli fait partie de l’exigeante VR46 Academy. Le patron de cet élevage de champions « Uccio » Salucci a clairement déterminé la feuille de route de son poulain italien : c’est la saison ou jamais. Il faut y réussir ou périr. Pour réaliser ses ambitions Antonelli se lance dans une saison de Moto3 avec l’équipe SIC58 Squadra Corse mené par le père de feu Marco Simoncelli.

Il sait donc ce qu’est être le père d’un pilote. Et c’est justement pour ça qu’il a décidé d’éloigner le père d’Antonelli de son fils en l’invitant à se faire plus discret dans le box. Voire ne plus apparaître du tout… « Cette année, j’ai deux pilotes matures. Nicco a passé une étape mentale. Je ne sais pas si c’est grâce à nous, car son père aurait des choses à dire là-dessus. Mais on a pensé que s’il était moins présent lors des Grands Prix, tout le monde en serait plus heureux ».

Il insiste sur Sky Sport : « j’ai le sentiment que cela a fait du bien à Nicco. On en a parlé ensemble ». Un père de pilote qui en éloigne un autre, cela demande des précisions… « Évidemment qu’avec Marco nous étions très proches. Mais le père de Nicco était à ce point si présent qu’il le conditionnait avec les mêmes gestes, les mêmes expressions. J’ai constaté que l’an passé, Nicco avait souffert de cette situation. Et cette saison, on a donc demandé à son père de ne pas être présent à toutes les courses. On a tout de suite remarqué qu’il était plus épanoui et qu’il commençait même à faire des blagues. J’en suis content ».

Antonelli fera sa deuxième saison avec l’équipe SIC58. Son objectif est de faire un parcours en mesure de lui ouvrir les portes du Moto2. Il a fini huitième au Qatar et quatrième en Argentine. Il est actuellement quatrième au championnat avec 21 points.



Tous les articles sur les Pilotes : Niccolo Antonelli

Tous les articles sur les Teams : SIC58 Squadra Corse