C’est avec un Remy Gardner (Kalex, Red Bull KTM Ajo, #87) en position dominante que se présente ce Grand Prix d’Espagne Moto2 à Jerez.

L’Australien a marqué de son empreinte les essais en s’appropriant une pole position record qui lui procure à priori les clés d’une course qui se déroule sur 23 tours. La dernière fois qu’il s’était ainsi élancé du sommet de la grille de départ, il avait filé vers la victoire, à Portimão l’an passé.

Mais rien n’est écrit d’avance pour celui qui rêve d’une KTM en MotoGP, car pour gagner il lui faudra vaincre de sérieux adversaires, à commencer par Fabio di Giannantonio (Kalex, Federal Oil Gresini, #21) et Marco Bezzecchi (Kalex, SKY Racing Team VR46, #72), les deux Italiens n’ayant même pas concédé un dixième de seconde au fils de Wayne, par ailleurs actuel leader du championnat pour une poignée de points devant Raul Fernandez (Kalex, Red Bull KTM Ajo, #25) et Sam Lowes (Kalex, Elf Marc VDS, #22) …qui figurent justement sur la deuxième ligne de la grille de départ, à côté de Xavi Vierge (Kalex, Petronas Sprinta Racing, #97).

Les chiffres et la logique voudraient donc que le vainqueur de ce Grand Prix d’Espagne se trouve parmi les cinq premiers cités. La course, elle, décidera sans doute de n’en faire qu’à sa tête…

Au moment où les 31 pilotes se préparent, le ciel est estival et les températures sont de 20° dans l’air et 36° sur l’asphalte, soit des conditions quasi idéales pour que chacun donne le meilleur de lui-même.

Voici les références passées:

Jerez Moto2™

2020 

2021

FP1

1’41.525 Marco Bezzecchi

1’41.675 Remy Gardner
FP2

1’41.992 Luca Marini

1’41.515 Sam Lowes
FP3

1’41.175 Jorge Martin

1’40.841 Remy Gardner
Q1

1’41.740 Enea Bastianini

1’41.308 Cameron Beaubier
Q2

1’41.728 Marco Bezzecchi

1’40.667 Remy Gardner
Warm Up

1’41.248 Sam Lowes

1’41.430 Fabio Di Giannantonio
Course

Bastianini, Marini, Bezzecchi

Record

1’41.109 Marcel Schrötter (2020)

1’40.667 Remy Gardner

Remy Gardner a curieusement choisi un pneu avant plus tendre que la majorité de ses adversaires…

A l’extinction des feux rouges… Le poleman s’élance bien mais se fait dépasser par Fabio Di Giannantonio au premier virage.

À l’issue du premier tour, Fabio Di Giannantonio précède Remy Gardner, Augusto Fernández (Kalex, Elf Marc VDS, #37) auteur d’un excellent départ depuis la 7e position, Raúl Fernández, Xavi Vierge, Sam Lowes et Marco Bezzecchi.

Augusto Fernández et Nicolò Bulega (Kalex, Federal Oil Gresini Moto2, #11) chutent malheureusement au virage #6, sans qu’il y ait eu contact entre les deux pilotes.

En tête, Fabio Di Giannantonio se ménage rapidement une avance d’une seconde pendant que Somkiat Chantra (Kalex, Idemitsu Honda Team Asia, #35) chutent au virage #11. Le pilote thaïlandais se relève mais semble blessé à l’avant-bras droit.

Héctor Garzó (Kalex, Flexbox HP 40, #40) par lui aussi à la faute, dans le virage #6, sans gravité.

Au sixième tour, Fabio Di Giannantonio possède maintenant une avance de 1,8 secondes : Les choses se présentent bien pour le pilote Gresini…

A 16 tours de l’arrivée, Raúl Fernández trouve l’ouverture sur Remy Gardner qui bouchonnait quelque peu, mais l’écart du pilote Red Bull KTM Ajo avec le leader est maintenant de 2,6 secondes.

Trois tours plus tard, Marco Bezzecchi parvient également à doubler Remy Gardner mais Fabio Di Giannantonio semble contrôler la situation en maintenant un écart supérieur à deux secondes sur ses poursuivants.

Albert Arenas (Boscoscuro, Solunion Aspar Team, #75) part à la faute sans gravité au virage #8, puis Simone Corsi (MV Agusta, MV Agusta Forward Racing, #24) pulvérise sa moto au virage #11.

Sauf incident, à sept tours de l’arrivée la victoire semble d’ores et déjà jouée et le suspense se concentre sur quelles marches du podium monteront sans doute Raúl Fernández et Marco Bezzecchi

En effet, un tour plus tard, Marco Bezzecchi prend le meilleur sur le rookie Raúl Fernández qui s’est offert une petite glissade de l’avant dans le dernier virage du circuit.

À trois tours de l’arrivée, Sam Lowes commence à mettre la pression sur Raúl Fernández pour la troisième marche du podium, mais le Britannique devra attendre un tour supplémentaire avant d’opérer son dépassement.

Cameron Beaubier (Kalex, American Racing, #6) chute dans le dernier tour.

Au final, Fabio Di Giannantonio obtient son premier succès en Moto2 et aura complètement dominé cette course qui a toutefois l’avantage de resserrer un peu les choses dans un championnat où Remy Gardner possède toujours 3 points d’avance sur Sam Lowes, 6 sur Raúl Fernández et 13 sur Marco Bezzecchi qui obtient aujourd’hui son premier podium de la saison.

Classement du Grand Prix d’Espagne Moto2 à Jerez :

Crédit classement : MotoGP.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Di Giannantonio

Tous les articles sur les Teams : Federal Oil Gresini Moto2