Nous voici à Jerez sous un ciel bienveillant qui fera en sorte de permettre à ce Grand Prix d’Espagne de se dérouler dans les meilleures conditions possibles. Cette quatrième joute de la saison promet un nouveau grand spectacle tellement les écarts entre des protagonistes de haut vol sont serrés. Et pour ne rien gâcher, nous avons à nouveau nos deux Français Quartararo et Zarco en mesure de jouer les rôles principaux. Pas de doute, il n’y a rien d’autre à faire ce dimanche après-midi que de suivre ce Grand Prix !

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) a inscrit sa quatrième pole consécutive en Andalousie. Une série qui a débuté à l’occasion du Grand Prix d’Espagne 2019. C’est le premier pilote à accomplir un tel exploit en catégorie reine sur la piste de Jerez. C’est aussi la première fois que Fabio Quartararo enchaîne deux poles, depuis 2020 avec le doublé Le Mans-Aragón. Avec 12 poles au compteur, il est désormais au niveau de Johnny Ceccoto et de son coéquipier Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP). Sept de ses 11 précédentes poles se sont soldées par un podium. À trois reprises, il s’est même imposé. C’était d’ailleurs le cas l’an passé pour les deux manches disputées sur ce tracé et il y a deux semaines au Portugal.

Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), envoyé et brillamment sorti des repêchages, a signé le deuxième temps de la Q2. Sa dernière première ligne remontait au Grand Prix du Portugal 2020. Ce week-end-là, il avait rallié l’arrivée en troisième position, son ultime podium à ce jour. Yamaha n’a plus remporté les quatre premières courses de l’année en catégorie reine depuis 1980, avec Kenny Roberts (trois succès) et Jack Middelburg (1).

Jack Miller (Ducati Lenovo Team), qui s’est vu crédité du troisième chrono, n’avait plus figuré sur la première rangée depuis novembre 2020 et cette épreuve d’Algarve. La deuxième place inscrite sur cet événement constitue d’ailleurs son ultime Top 3.

Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), classé cinquième et meilleur pilote Honda samedi après-midi, avait terminé quatrième pour sa dernière venue sur ce circuit. Son meilleur résultat qu’il a depuis égalé à l’occasion du Grand Prix d’Europe. La dernière fois qu’un pilote Honda s’était aussi bien qualifié date de Portimão la saison passée avec Cal Crutchlow. Le Britannique y était quatrième sur la grille.

Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui reste sur trois podiums consécutifs à Jerez, partira septième : ses pires qualifications sur ce tracé depuis cette 11e place de 2018. Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), directement retenu pour la Q2, une grande première cette année, s’élancera dixième, comme ça avait déjà été le cas lors des deux épreuves organisées ici-même en 2020. Le Majorquin n’est entré qu’une fois dans les points sur ce rendez-vous en MotoGP. C’était l’an dernier pour le Grand Prix d’Andalousie.

Enfin, Marc Márquez (Repsol Honda Team), contraint de disputer sa sixième Q1, n’a pas réussi à se sauver. C’est la deuxième fois que ça lui arrive après Mugello 2015. Jamais le Catalan n’avait pointé aussi loin sur une grille MotoGP.

Voilà pour la présentation de ce dernier Grand Prix d’Espagne. Que va nous réserver cette quatrième joute de l’année ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les faits jusque-là connus.

MotoGP™

2020 

2021

FP1

1’37.063 Maverick Viñales (voir ici)

1’38.013 Brad Binder (voir ici)
FP2

1’37.715 Takaaki Nakagami (voir ici)

1’37.209 Francesco Bagnaia (voir ici)
FP3

1’36.584 Maverick Viñales (voir ici)

1’36.985 Takaaki Nakagami (voir ici)
FP4

1’37.514 Takaaki Nakagami (voir ici)

1’37.341 Fabio Quartararo (voir ici)
Q1

1’37.355 Miguel Oliveira (voir ici)

1’36.916 Franco Morbidelli (voir ici)
Q2

1’37.007 Fabio Quartararo (voir ici)

1’36.755 Fabio Quartararo (voir ici)
Warm Up

1’37.710 Fabio Quartararo (voir ici)

1’37.688 Johann Zarco
Course

Quartararo, Viñales, Rossi (voir ici)

Miller, Bagnaia, Morbidelli
Record

1’36.584 Maverick Viñales (2020)

Voici pour commencer quelques images en direct.

Grosse frayeur hier pour Marc Marquez!

La grille pour mémoire…

Quand une légende rencontre un octuple champion du monde…

Les pilotes vont s’élancer, ils auront 25 tours à parcourir pour aller chercher la victoire. Un seul sera vainqueur mais qui? A vos pronostics!

C’est parti et au sortir du 1e virage, c’est Miller  qui sort en tête devant Morbidelli et Bagnaia. Quartararo et Alexi Espargaro ferment la marche du top5, Zarco est 10e, Marc Marquez est 11e.

Chute d’Alex Marquez dans le virage 8. Binder chute également dans le virage 2.

Devant Bagnaia se loupe mais se maintient au 3e rang. Quartararo le passe au virage suivant, il est 3e

Chute de Rins dans le virage 6.

Après 3 tours, Fabio prend le 2e rang en portant une attaque sur Morbidelli. Aleix Espargaro s’empare de la 4e position au détriment de Bagnaia.

Fabio très propre, passe Miller. Derrière, Morbidelli, Aleix Espargaro et Bagnaia ferment la marche du top5

Il reste 20 tours, Zarco , 9e est en difficulté tout comme Rossi qui pointe au 17e rang. Nakagami est le 1e des Honda il est classé 6e, Vinales est 8e.

Le top10 est le suivant après 7 tours: Quartararo mène devant Miller qui ne lache pas, Morbidelli, Espargaro A., Bagnaia, Nakagami,  Mir, Vinales, Zarco et Pol Espargaro

Zarco porte une attaque sur Vinales, le Français s’empare de la 8e position.

Chute de Bastianini dans le virage 2, il repart en piste

Vinales ne s’en laisse pas compter et repasse ainsi Zarco, il reprend la 8e position.

1,3s sépare Quartararo de Miller, le Niçois maitrise son sujet mais bon rien n’est joué encore!

Encore 13 tours et les positions aux avants-poste ne bougent pas: Quartararo devant Miller, Morbidelli, Bagnaia et Aleix Espargaro.

Chaud chaud pour Morbidelli car Bagnaia qui se rapproche…pour le gain de la 3e position.

Nouvelle chute pour Binder dans le virage 13.

Bagnaia passe Morbidelli et prend ainsi le 3e rang, podium potentiel…!

Devant, Miller se rapproche de Quartararo, problème?

Miller passe, Quartararo semble avoir un souci sur le pneu avant….le niçois est sur la défensive sur sa machine..

Il reste 9 tours. Bagnaia arrive sur le Français…Il le passe, le pilote Ducati est 2e

A son tour, Morbidelli le passe, le pilote Petronas prend le rang 3. Puis, Nakagami, Mir  et Espargaro A. prennent le Français qui rétrograde en 7e position.

Le top 5 est le suivant à 6 tours du but: Miller, Bagnaia, Morbidelli, Nakagami et Mir. 

Encore 4 tours, et Quartararo chute au classement, il pointe maintenant au rang 11e rang. Devant Morbidelli est à l’attaque sur Bagnaia pour le gain de la 2e position sur le podium.

Miller déroule devant, mais seulement 1,5s le sépare de son poursuivant Bagnaia

1 tour encore dans cette course à rebondissement et Miller tient peut être la victoire devant Bagnaia et Morbidelli.

Victoire de Miller devant son coéquipier Bagnaia et Morbidelli. 

Bravo à Miller!

Séquence émotion…..!

A Bagnaia!

Et à Morbidelli!

Zarco termine 8e, Marc Marquez 9e devant son coéquipier. Quartararo finit 13e.

Déception et/ou souffrance pour Quartararo …?

Selon SKY SPORT, il s’agirait d’un problème au bras droit!

45min sur une MotoGP, les pilotes ont souffert….

VIVA JACK DIOS!

 

           Classement complet:

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team