Ils sont tous les deux coéquipiers au sein du CEV Moto2, et ont tous les deux été choisis pour remplacer des pilotes blessés dans le Mondial Moto2 depuis Jerez. Découvrez qui sont Héctor Garzó et Lukas Tulovic.


Héctor Garzó

Héctor Garzó est né le 9 juin 1998 à Paterna, dans la région de Valence, en Espagne. S’il a toujours souhaité rouler à moto, il doit attendre ses huit ans pour obtenir sa première mini moto. De là, sa passion pour les deux roues ne cesse de croître, et il commence les courses deux ans plus tard, en 2008. Durant six ans il participe à de nombreux championnats de mini motos et de Minimotard 65 y 85, dont il remporte des titres.

En 2014 il est sacré champion de la Coupe d’Espagne de Vitesse PreMoto3, ce qui lui permet d’intégrer le Championnat Espagnol de Vitesse (CEV) en 2015, qui devient le Championnat Mondial Junior en 2016, année de son sacre.

Suite à ce titre, il continue sur sa lancée en 2017 : il remporte le Championnat d’Espagne de Vitesse Stock 600, le Championnat Sub 21 et termine quatrième de sa première année en CEV Moto2. Il participe, de plus, à sa première course en Mondial au sein du team Tech 3 Racing en tant que remplaçant de Xavi Vierge, blessé. Il réalise alors une incroyable performance en se qualifiant cinquième. Malheureusement, il ne peut confirmer en course suite à une chute.

Il continue encore dans le même team en 2018, et occupe la huitième place du championnat lorsqu’il est de nouveau contacté par l’équipe Tech 3 pour un remplacement, cette fois de Remy Gardner. Les deux Grands Prix sont plus compliqués que celui auquel il avait participé, mais le pilote espagnol apprend, et va continuer à le faire puisqu’il remplacera encore Remy Gardner au Mugello.

Lukas Tulovic

Son coéquipier du CEV, l’Allemand Lukas Tulovic, a lui aussi été appelé dans le Mondial afin de remplacer Dominique Aergerter au sein du team Kiefer Racing.

Né le 15 juin 2000, Tulovic commence à rouler à l’âge de cinq ans et se met immédiatement au Pocket bike. Deuxième du Championnat Européen à dix ans, il passe à la Mini bike en 2011 et remporte le titre de champion d’Europe. Deux ans plus tard, il participe à l’ADAC Junior Cup, une série de courses organisée par l’Association Automobile Allemande, qui promeut les jeunes pilotes. Il termine second lors de sa deuxième année.

En raison de sa taille assez importante, il décide de ne pas tenter le Moto3, et de suivre plutôt la voie du Moto2. Il participe, dans cette idée, à la Yamaha R6 Cup en 2015 et arrive dans le Championnat Européen de Vitesse (CEV) Moto2 en 2016. Sa première année est compliquée, et il termine souvent aux alentours de la vingtième place. En 2017, en revanche, il progresse au sein du team Forward Junior Racing et obtient une quatrième place comme meilleur résultat, face à des pilotes aujourd’hui en Mondial comme Steven Odendaal et Eric Granado.

Il change d’équipe cette année et arrive dans le team Wimu CNS aux côtés d’Héctor Garzo. Au bout de seulement deux courses, il est choisi par le team Kiefer Racing pour remplacer Dominique Aegerter à Jerez et au Mans. Il se qualifie 24ème et 26ème, en devançant neuf et dix pilotes dont des titulaires. C’est un peu plus compliqué en course, mais il ne chute pas et accumule de l’expérience qui va lui servir en CEV, en vue d’une prochaine arrivée en Mondial, son objectif.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :