Le championnat Moto2 est arrivé en Italie avec un championnat dominé par les deux équipiers du team Red Bull KTM Ajo, Remy Gardner menant le classement général avec un point d’avance sur son compagnon d’écurie Raúl Fernández.

Mais cette hiérarchie est sur le point de s’inverser, le rookie espagnol ayant encore marqué de son empreinte ce weekend au Mugello, y battant le record du circuit et la obtenant la pole position. C’est sa deuxième fois en Moto2, devenant ainsi le premier rookie à prendre plus d’une pole position depuis Álex Rins en 2015 (trois pole).

Le Madrilène précède sur la grille Sam Lowes (Kalex, Elf Marc VDS Racing Team) 4e du championnat, Jorge Navarro (Boscoscuro, MB Conveyors Speed Up) et …un certain Australien nommé Remy Gardner.

Autant dire que la course de 21 tours risque d’être animée, d’autant que le local de l’étape et 3e au classement général, Marco Bezzecchi (Kalex, SKY Racing Team VR46) s’élancera depuis la 7e position, derrière une deuxième ligne complétée par Fabio Di Giannantonio (Kalex, Federal Oil Gresini Moto2), 5e du championnat, et Tony Arbolino (Kalex, Liqui Moly Intact GP).

En résumé, les 5 hommes forts du championnats partiront des 7 premières places, mais Raúl Fernández et Sam Lowes ont clairement démontré avoir un petit plus sur le tracé italien !

 

 

Il fait beau et il fait chaud (21° dans l’air, 39° au sol), au moment où les 30 pilotes se mettent en grille, Tom Lüthi (Kalex, Pertamina Mandalika SAG Team) ayant décidé de ne pas prendre le départ en raison du décès de l’infortuné Jason Dupasquier.

 

 

Choix unanime pour le nouveau pneu arrière tendre :

 

Les références passées :

 

Mugello Moto2™

2019

2021

FP1

1’52.514 Luca Marini

1’51.746 Joe Roberts
FP2

1’51.986 Luca Marini

1’51.385 Sam Lowes
FP3

1’51.625 Augusto Fernández

1’50.616 Raúl Fernández
Q1

1’51.659 Xavi Vierge

1’51.710 Fermín Aldeguer
Q2

1’51.129 Marcel Schrötter

1’50.723 Raúl Fernández
Warm Up

1’52.158 Enea Bastianini

1’51.152 Raúl Fernández
Course Álex Marquez, Marini, Lüthi
Record

1’51.129 Marcel Schrötter (2019)

1’50.616 Raúl Fernández

A l’extinction des feux rouges… Raúl Fernández fait le holeshot et arrive le premier à San Donato pendant que Lorenzo Dalla Porta (Kalex, Italtrans Racing Team) part à la faute sans gravité.

 

 

Dans le premier tour, Augusto Fernández (Kalex, Elf Marc VDS Racing Team) chute au virage #10, sans gravité.

À la fin du premier tour, Raúl Fernández précède Remy Gardner, Tony Arbolino, Sam Lowes, Fabio Di Giannantonio, Jorge Navarro, Marco Bezzecchi, Joe Roberts (Italtrans Racing Team), Xavi Vierge (Petronas Sprinta Racing) et Marcel Schrötter (Liqui Moly Intact GP).

Toujours d’une façon inexplicable dans cette catégorie où quasiment tout le monde roule sur les mêmes motos, les positions sont déjà espacées, Remy Gardner concédant une demi-seconde sur Raúl Fernández, et ayant lui-même une demi-seconde d’avance sur Sam Lowes : on est loin des batailles serrées en Moto3…

Lorenzo Baldassarri (MV Agusta Forward Racing) perd le contrôle de sa belle machine puis Jorge Navarro part à la faute sans gravité.

Xavier Vierge par la faute dans le 5e tour alors qu’en tête, Raul Fernandez possède maintenant 8/10 d’avance sur son coéquipier Remy Gardner. Derrière, Sam Lowes est à 3/10 et possède une avance confortable sur Fabio Di Giannantonio, 4e.

 

 

Dès le 8e tour, le suspense semble réduit à néant en ce qui concerne la victoire puisque Raúl Fernández possède maintenant deux secondes d’avance sur Sam Lowes qui prend l’avantage sur Remy Gardner.

 

 

Toutefois, débarrassé de l’Australien, le Britannique du Team Marc VDS ne baisse pas les bras et entreprend de réduire l’écart, dixième après dixième.

À partir de la mi-course, l’avantage de Raúl Fernández fond comme neige au soleil, et n’est plus que de neuf dixièmes à l’issue du 12e tour.

 

 

Derrière le trio qui brigue le podium, Joe Roberts prend l’avantage sur Marco Bezzecchi. Le pilote américain est à six secondes du leader.

Coup de théâtre dans le 16e tour, quand Sam Lowes part à la faute dans Arrabiata 1 ! L’expérimenté pilote se relève et laisse le champ libre à un doublé du Red Bull KTM Ajo.

 

 

À deux tours de l’arrivée, Remy Gardner est sur le point de faire la jonction avec le leader alors que 8 secondes plus loin Marco Bezzecchi a repris provisoirement l’avantage sur Joe Roberts.

Durant les deux derniers tours, Remy Gardner reste sagement derrière son coéquipier avant de le doubler à Scarperia puis de fermer la porte jusqu’à la ligne d’arrivée.

C’est la première victoire de l’Australien cette année, qui conforte ainsi son avance au championnat du monde.

 

 

Joe Roberts perd sa troisième place pour être sorti dans la partie verte lors du dernier tour, au bénéfice de Marco Bezzecchi. Vu l’infraction montrée à la télévision, cela risque de faire encore polémique…

 

 

Au championnat, Remy Gardner mène avec 114 points devant Raúl Fernández 108 points.

 

Classement du Grand Prix d’Italie Moto2 au Mugello:

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Remy Gardner

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo Moto2