Le pilote italien n’est pas parvenu à confirmer son excellent résultat de fin d’année dernière mais croit en son équipe et espère redresser la barre lorsque la saison reprendra.

Stefano Manzi a rejoint le projet MV Agusta l’an dernier, et malgré des débuts difficiles et une saison globalement compliquée, il a terminé aux avant-postes à Valence avec une première ligne en qualifications et une quatrième place en course, son meilleur résultat de l’année. Monté en puissance sur les dernières courses, il a su montrer le potentiel de sa moto et espérait de bonnes choses pour 2020.

Malheureusement, le lancement de la saison ne s’est pas passé comme prévu avec tout d’abord des tests compliqués qui l’ont vu terminer derrière son coéquipier, Simone Corsi, pourtant nouvellement arrivé dans l’équipe. « Lors des tests en Espagne et au Qatar il a été plus rapide que moi », a commenté Manzi auprès de GPOne. « J’ai dû gérer les tests avec une chute importante, mais ça a été mieux lors du week-end de course. C’est un pilote avec beaucoup d’expérience, on s’entend bien mais pour ce qui est des réglages c’est chacun de son côté. »

Le premier Grand Prix de la saison, ensuite, s’est révélé en-dessous des attentes avec une 21e place sur la grille et un seul point marqué à l’arrivée, même si cela s’est mieux passé que la pré-saison dans l’ensemble : « Je me serais attendu à un peu mieux que la 15e place après la fin de saison que nous avions fait l’an dernier. La moto n’a pas été aussi compétitive que je l’espérais et après les tests nous avons eu peu de temps pour nous mettre au point. Je n’ai pas du tout été à l’aise avec le nouveau pneu avant et nous n’avons pas trouvé les bons réglages. Et puis en course j’ai eu un contact avec Fernández qui m’a pratiquement cassé ma boucle arrière, ce qui a pénalisé ma vitesse de pointe. »

Malgré ce début de saison un peu décevant, le pilote italien se montre confiant et croit en MV Agusta et ce projet qu’il défend depuis deux ans : « Au Qatar en 2019 la moto était jeune et avec quelques problèmes aérodynamiques. Peut-être qu’il y a eu quelques erreurs au début du projet mais ensuite nous avons progressé course après course en nous servant des week-ends de course comme test. L’équipe et MV ont vraiment beaucoup travaillé et notre excellente prestation à Valence, aussi bien en qualifications qu’en course, l’a montré. »

Il ne lui reste plus qu’à retrouver les avant-postes lors de la reprise de la saison, qui aura pour le moment lieu le 19 juillet à Jerez.



Tous les articles sur les Pilotes : Stefano Manzi