Avec l’arrivée du nouveau moteur Triumph, les pilotes ont copieusement limé l’asphalte cet hiver, depuis le 23 au 25 novembre à Jerez avec Luca Marini (Kalex, SKY Racing Team VR46) qui était le plus rapide à dégainer en 1’41.524. On retrouvait ces jeunes véloces du 20 au 22 février, avec cette fois la domination de Brad Binder (KTM, Red Bull KTM Ajo) qui en 1’40.982 devançait Sam Lowes (Kalex, Federal Oil Gresini Moto2) de 0.007.

Après une première journée de test ici au Qatar qui a vu la domination de Binder en 1’59.776, suivons avec intérêt le nouveau plateau au complet, qui ne devrait pas être avare de surprise et de spectacle dès la semaine prochaine.


13h30 Samedi 2 mars, Qatar, Tests Moto2 J2

Tom Lüthi (Kalex, Dynavolt Intact GP) était sixième le premier jour. « Le vent était très fort et il y avait tellement de sable à l’extérieur que je ne l’avais jamais expérimenté de la sorte. C’est complètement sale, c’est vraiment violent. Vous pouviez également voir quand quelqu’un était devant vous combien de sable il vous projetait », a déclaré le Suisse. » Les chronos étaient assez rapides pour ces conditions, donc il y a vraiment du potentiel dans ces motos. Nous avons bien travaillé jusqu’au bout. Je ne suis pas content des pneus neufs. Je suis extrêmement rapide avec les vieux pneus, mais je ne peux pas encore utiliser de pneus neufs. Cela montre aussi que nous avons encore besoin de travailler sur la moto, surtout sur la balance. »

Du côté de chez Tech 3, pour Marco Bezzecchi (KTM, Red Bull KTM Tech3), « Hier, nous avons fait un travail intéressant. L’état de la piste à la fin, mis à part le vent, était plutôt bon et les premiers coureurs très rapides. Nous avons essayé beaucoup de choses avec la géométrie de la moto, ce que nous avons déjà vu à Jerez pourrait m’aider un peu. Nous avons toujours des problèmes avec l’avant, c’est ce qui me manque depuis le début en novembre. Nous travaillons toujours là-dessus, mais je pourrais apporter de bonnes améliorations au freinage, alors je suis assez heureux. Quoi qu’il en soit, nous sommes encore trop loin du sommet, nous devons donc en faire plus ». Pour son coéquipier Philipp Oettl (KTM, Red Bull KTM Tech3) « Il y avait beaucoup de vent alors que j’essayais de m’adapter à la nouvelle piste. Au début, j’étais un peu agressif, mais j’ai pu réduire rapidement grâce à mon expérience de Jerez. Je sens que je peux mieux changer maintenant, pas à pas, je m’adapte plus vite. Lors de ma dernière sortie, j’avais la sensation que j’aurais pu aller plus vite, mais malheureusement, je suis tombé sur un autre coureur, mais à part ça, ça a été très bon. Ça va de mieux en mieux ».

Au programme du jour, trois séances : de 13h30 à 14h50, puis de 16h10 à 17h10, et enfin de 18h30 à 19h30.

Les résultats des tests du Qatar en Moto2 le premier jour ont été les suivants :

Chronos de référence :

Record des essais : 1’59.052 par Jonas Folger (Kalex Dynavolt) en 2016

Record du tour : 1’59.421 par Sam Lowes (Kalex Gresini) en 2016

Brad Binder

15h00 Remy Gardner domine la première séance

Le plus confiant au moment de monter en selle était Brad Binder (KTM, Red Bull KTM Ajo) qui avait été le seul à descendre sous les 2 minutes la veille : « Je suis content du travail de vendredi » déclarait le Sud-Africain, qui a remporté trois courses du Championnat du Monde Moto2 en 2018. « Je me suis senti très à l’aise sur la moto du début à la fin. Toute l’équipe a fait un travail de première classe. Mais aujourd’hui samedi, nous devons nous concentrer sur mon rythme de course. Nous avons déjà réalisé un bon chrono. Nous devons maintenant nous assurer que nous obtenons également la cohérence nécessaire pour la course dimanche prochain. Je pense que nous pouvons aller encore plus vite dans ce test ».

Parmi les premiers à prendre la piste, Álex Márquez (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) n’était que moyennement enchanté de son 5e temps de la veille : « La première journée a été compliquée, nous n’avons pu boucler que quelques tours à cause du vent. On a tout de même pu travailler, essayer des choses et recueillir des informations qui devraient nous être utiles durant la saison. Dans la dernière séance d’hier on a pu faire un pas en avant avec les réglages et c’est la direction que nous allons poursuivre ce samedi pour continuer à progresser. J’aime beaucoup le circuit du Qatar et je veux continuer à progresser et apprendre pour préparer la première course ».

Son coéquipier Xavi Vierge (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) s’était concentré le vendredi sur l’équilibre de la moto afin de gagner en confiance sur le train avant : « A Jerez, nous avions fait un pas en avant et cela s’est vérifié dès mes premiers tours de roue sur ce circuit. Le vent a compliqué la donne mais nous avons trouvé des réglages qui nous ont permis de faire pas mal de tours avec les mêmes pneus. Je suis content de notre travail et du rythme. Ce samedi, nous  continuons à travailler sur la balance de la moto pour améliorer et dans le même temps nous allons nous concentrer sur la performance des pneus. Il y a des ajustements à trouver mais nous sommes bien ».

Sortons légèrement des GP si vous le permettez, mais restons en Moto2, et plus particulièrement en CEV Moto2 où les très bonnes équipes Dynavolt Intact GP et SIC Racing Team s’unissent pour affronter ensemble le Championnat d’Europe Moto2 : le « Dynavolt Intact SIC Junior Team » est né. La formation germano-malaisienne accueille Matthias Meggle et Kasma Daniel Kasmayudin pour cette nouvelle saison. Il y a également un engagement en European Talent Cup, avec les deux jeunes Malaisiens Harith Haziq Zamri et Danial Syahmi. Le team manager de ce nouveau projet est l’ancien pilote Zulfahmi Khairuddin, constamment engagé dans le développement des jeunes talents malaisiens.

Le temps à améliorer était le 1’59.776 établi la veille par Brad Binder. Sam Lowes (Kalex, Federal Oil Gresini Moto2) plantait la première banderille en 2’00.134. Tom Lüthi (Kalex, Dynavolt Intact GP) passait ensuite en 2’00.122. Remy Gardner (Kalex, Onebox TKKR SAG Team) réalisait finalement le meilleur temps en 1’59.381 et l’Australien s’imposait avec 0.093 sur Luca Marini (Kalex, SKY Racing Team VR46), tandis que Sam Lowes complétait le tiercé de tête.

Résultats de la première des trois séances du deuxième jour :

 

17h20 Record absolu pour Sam Lowes en deuxième séance

C’est un Sam Lowes très motivé qui propulsait sa Kalex de l’équipe Federal Oil de Fausto Gresini en première position avec le meilleur temps en 1’58.887 à l’occasion de cette séance intermédiaire des Moto2. C’était la première fois, ladies and gentlemen, qu’une Moto2 passait sous 1’59. L’ancien record absolu était détenu en 1’59.052 par Jonas Folger sur sa Kalex de l’équipe Dynavolt Intact GP, ce qui lui valut la pole position du Grand Prix du Qatar en 2016.

Mais le Britannique n’était pas le seul à passer sous 1’59 car Remy Gardner le rejoignait à 0.041 en 1’58.879. Luca Marini (Kalex, SKY Racing Team VR46) se classait troisième en 1’59.260, ce qui n’était pas extraordinaire dans l’absolu, mais confirmait que l’équipe Sky VR46 de Marini avait enfin réussi à régler ses problèmes techniques. Après des débuts difficiles, Marini s’était classé deuxième de la première séance entre Gardner et Lowes, alors qu’il était péniblement neuvième la veille, à 0.8 de Brad Binder.

En fin de séance, Jorge Martin (KTM, Red Bull KTM Ajo) réalisait une superbe performance avec le troisième temps en 1’59.039. Pour un rookie, se classer premier des KTM n’était pas évident ! Álex Márquez (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) passait quatrième, pas forcément enchanté d’être devancé par Martin de 0.080…

Pour finir, Sam Lowes améliorait son propre record en 1’58.824, ce qui prouvait que le nouveau moteur Triumph n’était pas pour déplaire à un pilote anglais. On attendait en salivant la dernière séance de la journée et la « time attack » qui irait certainement avec.

Résultats de la deuxième des trois séances du deuxième jour :

Sam Lowes

19h40 Xavi Vierge en tête, mais Sam Lowes garde le record

Le nouveau record établi par Sam Lowes en deuxième séance en 1’58.824 était bien alléchant et on espérait qu’il avait une chance d’être battu en cette deuxième et avant-dernière journée. Luca Marini (Kalex, SKY Racing Team VR46) était le premier à se lancer efficacement à l’assaut et il tournait en 1’59.538, avec 0.1 d’avance sur Álex Márquez (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) et Marcel Schrötter (Kalex, Dynavolt Intact GP), suivis à 0.2 de Fabio di Giannantonio (Speed Up, +Ego Speed Up) et à 0.3 de Xavi Vierge (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS).

A 40 minutes du drapeau à damier, Marcel Schrötter se rapprochait en deuxième position à 0.011 de Luca Marini. Puis l’Allemand progressait encore et s’emparait du meilleur temps (de la séance, pas de la journée) en 1’59.446 avec 0.002 d’avance sur Fabio di Giannantonio et 0.092 sur Luca Marini.

A un quart d’heure de la fin, les deux coéquipiers Xavi Vierge et Álex Márquez (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) s’emparaient des deux premières places en 1’59.168 et 1’59.290, avec deux dixièmes d’avance sur Marcel Schrötter et Fabio di Giannantonio. C’était une bonne nouvelle pour l’état de la piste qui était tout à fait praticable et ne semblait donc pas poser d’inquiétude pour les horaires de la course MotoGP.

Xavi Vierge conservait finalement la première position devant son équipier Álex Márquez, puis dans le dernier tour Jorge Navarro (Speed Up, +Ego Speed Up) se hissait en troisième position devant Fabio di Giannantonio, Marcel Schrötter, Luca Marini et Brad Binder, le leader de la veille.

Résultat combiné des deux jours :

Résultat combiné des trois séances du deuxième jour :

Résultats de la troisième séance du deuxième jour :

Vierge, Qatar Moto2 test Feb 2019

Photos © motogp.com + constructeurs + teams

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :