La première façon de regarder ce Grand Prix de Thaïlande Moto2 sera de le faire en fonction du championnat. Avec encore 5 courses à effectuer avant que les moteurs se taisent pour cette année, celui-ci reste ouvert, même si Álex Márquez (Kalex, EG 0,0 Marc VDS) a pris un sérieux ascendant sur la concurrence et en occupe la tête avec 213 points.

Derrière lui, les jeunes pousses que sont Jorge Navarro (Speed Up, HDR Heidrun Speed Up) et Augusto Fernández (Kalex, FLEXBOX HP 40) ont pris le meilleur sur l’expérimenté Tom Lüthi (Kalex, Dynavolt Intact GP) et le bouillant et dernier vainqueur en date de la catégorie, Brad Binder (KTM, Red Bull KTM Ajo). Ces adversaires directs d’Álex Márquez sont respectivement à 38, 42, 44 et 53 points du frère de Marc, alors qu’il en reste encore un maximum de 125 à distribuer.

L’autre manière sera de suivre la course sera de s’intéresse à deux pilotes asiatiques, le Japonais Tetsuta Nagashima (Kalex, ONEXOX TKKR SAG Team) et le local de l’étape, Somkiat Chantra (Kalex, Idemitsu Honda Team Asia). Les deux se sont mis en lumière depuis leur arrivée en Thaïlande et si le second est un peu passé à côté de sa qualification et ne partira que depuis la 5e ligne, le premier s’élancera entre le poleman Álex Márquez (Kalex, EG 0,0 Marc VDS) et Jorge Martin (KTM, Red Bull KTM Ajo).

Avec 10 pilotes en moins de 4 dixièmes, dont également Luca Marini (Kalex, SKY Racing Team VR46), Remy Gardner (Kalex, ONEXOX TKKR SAG Team), Augusto Fernández (Kalex, FLEXBOX HP 40), Xavier Vierge (Kalex, EG 0,0 Marc VDS) , Tom Lüthi (Kalex, Dynavolt Intact GP), Nicolò Bulega (Kalex, SKY Racing Team VR46) et Iker Lecuona (KTM, American Racing KTM),  la course de la catégorie intermédiaire nous fait de belles promesses, d’autant qu’il nous étonnerait que Brad Binder (KTM, Red Bull KTM Ajo), qui partira de la 12e position, ne vienne pas également mettre son grain de sel, comme il l’a fait ce matin au warmup.

Un matin qui, contrairement aux prévisions météorologiques, nous a présenté un beau soleil et une piste sèche, offrant maintenant des températures ambiantes et au sol de 32° et 52 ° au moment où les 32 pilotes de la catégorie Moto2 se préparent sur le grille de départ.

Buriram Moto2™20182019
FP11’37.757 Mattia Pasini1’35.969 Tetsuta Nagashima (nouveau record)
FP2

1’36.839 Mattia Pasini

1’35.956 Luca Marini (nouveau record)
FP3

1’36.670 Fabio Quartararo

1’35.962 Nicolò Bulega
Q1

XXX

1’35.698 Andrea Locatelli (nouveau record)
Q2

1’36.374 Lorenzo Baldassarri

1’35.297 Álex Márquez (nouveau record)
Warmup

1’36.649 Miguel Oliveira

1’35.910 Luca Marini
CourseBagnaia, Marini, Oliveira
Record

1’35.297 Álex Márquez 2019

Tous les pilotes ont choisi le pneu tendre à l’arrière.

A l’extinction des feux rouges, Tetsuta Nagashima fait holeshot mais Álex Márquez reprend le commandement dès la sortie du premier virage, alors que Jorge Martin est le grand perdant de ce départ.

Luca Marini, le plus rapide au warmup ce matin, met la pression sur Álex Márquez et les deux hommes parviennent à creuser un écart d’une seconde sur le peloton emmené par Iker Lecuona (KTM, American Racing KTM).

Après trois tours, Luca Marini s’empare du leadership et commence à se détacher devant un Álex Márquez qui est maintenant en ligne de mire du peloton.

Après cinq tours, on a donc Luca Marini une petite seconde devant Álex Márquez, lui-même 2/10 devant Iker Lecuona qui précède d’une seconde un peloton emmené maintenant par Brad Binder.

Côté asiatique, Tetsuta Nagashima a rétrogradé à la 9e position et Somkiat Chantra subit une pénalité de Long Lap pour départ anticipé…

Après 10 tours, Luca Marini possède plus de deux secondes d’avance sur le duo Márquez–Lecuona qui ne précède plus Brad Binder et Augusto Fernández que de deux ou trois longueurs…

A la mi-course, Luca Marini commence à stabiliser son avance à 3 secondes alors que Iker Lecuona trouve enfin l’ouverture sur un Álex Márquez qui le repasse aussitôt avant de devoir s’incliner quelque virages plus tard devant les deux KTM de Iker Lecuona et Brad Binder.

Ce tour avant l’arrivée, Augusto Fernández prend le meilleur sur Álex Márquez mais ce dernier réplique immédiatement avant de s’incliner.

Les manœuvres sont musclées, tout comme celles opposant Iker Lecuona et Brad Binder.

Dans le dernier tour, Brad Binder tente une attaque par l’extérieur dans le dernier virage et s’empare in extremis de la deuxième position.

Victoire incontestée de Luca Marini (la première cette saison) alors que la foule s’embrase pour la 9e place finale de Somkiat Chantra.

Au championnat, Álex Márquez précède Augusto Fernández de 40 points et Brad Binder de 44.

Classement du Grand Prix de Thaïlande MotoGP:

Crédit classement: MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Luca Marini

Tous les articles sur les Teams : Sky VR46 Moto2