En arrivant sur le circuit de Phillip Island pour la 18e manche de la saison, le Championnat du monde Moto3 reste sans nul doute le moins ouvert des trois catégories, Izan Guevara (Gaviota GASGAS Aspar Team ) possédant 49 points d’avance sur Dennis Foggia (Leopard Racing), 56 sur son coéquipier Sergio Garcia et 71 sur Ayumu Sasaki (Sterilgarda Husqvarna Max), les seuls pilotes encore titrables alors qu’il reste un maximum de 75 unités à attribuer.

Dans la dernière ligne droite du championnat, le jeune leader espagnol possède un bel avantage mais devra quand même endiguer les velléités du plus expérimenté Italien mais aussi le haut niveau de performance du Japonais, les trois hommes s’étant montrés assez nettement au-dessus du lot lors des dernières courses. Dennis Foggia et Ayumu Sasaki connaissent déjà le circuit de Phillip Island pour y avoir roulé en 2019, dernière année avant la crise sanitaire. Izan Guevara, non.
Cela suffira-t-il à revenir sur lui ?

Quoi qu’il en soit, le pilote de Jorge Martinez « Aspar » pourra d’ores et déjà être titré en Australie si:
– Il gagne la course
– Il termine P2 et Foggia ne gagne pas
– Il termine P3, Foggia ne finit pas mieux que P4 et Sergio Garcia ne gagne pas
– Il termine P4, Foggia ne finit pas mieux que P5 et Garcia ne finit pas mieux que P3
– Il finit P5, Foggia ne finit pas mieux que P7 et Garcia ne finit pas mieux que P3
– Il finit P6, Foggia ne finit pas mieux que P8 et Garcia ne finit pas mieux que P3
– Il termine P7, Foggia ne finit pas mieux que P9 et Garcia ne finit pas mieux que P4
– Il finit P8, Foggia ne finit pas mieux que P10 et Garcia ne finit pas mieux que P4
– Il finit P9, Foggia ne finit pas mieux que P11 et Garcia ne finit pas mieux que P4
– Il termine P10, Foggia ne finit pas mieux que P12 et Garcia ne finit pas mieux que P5
– Il finit P11, Foggia ne finit pas mieux que P13 et Garcia ne finit pas mieux que P5
– Il finit P12, Foggia ne termine pas mieux que P14, Garcia ne termine pas mieux que P6 et Sasaki ne gagne pas
– Il termine P13, Foggia ne termine pas mieux que P15, Garcia ne termine pas mieux que P7 et Sasaki ne gagne pas
– Il termine P14, Foggia ne marque aucun point, Garcia ne termine pas mieux que P8 et Ayumu Sasaki ne gagne pas

Il aborde toutefois l’Australie pas à pas mais concentré : « Ce weekend est ma première opportunité dans cette catégorie de gagner le championnat du monde, mais pas à pas car ce circuit est nouveau pour moi. C’est difficile parce qu’en Moto3, dans toutes les courses, il y a un grand groupe pour gagner la course. Je suis vraiment heureux pour le saut en Moto2. Mais en ce moment, je ne pense qu’au championnat. »

La météo, généralement fraîche, venteuse et perturbée, est l’autre grand point d’interrogation de ce weekend en terres australes. Après plusieurs semaines de pluie, les prévisions anticipent maintenant… Une météo fraîche, venteuse et perturbée.

 

 

Pour le moment, c’est soleil, vent et fraîcheur matinale de 12°.

 

 

En attendant d’en découvrir davantage, voici le tableau des références disponibles datant déjà de 3 ans :

 

Phillip Island Moto3™

2019

2022

FP1

1’48.024 Tony Arbolino

1’39.830 Diogo Moreira
FP2

1’36.809 Arón Canet

FP3

1’38.492 Tony Arbolino

Q1

1’44.878 Can Öncü

Q2

1’38.976 Marcos Ramírez

Warm up

1’37.411 Sergio García

Course

Dalla Porta, Ramirez, Arenas

Record

1’36.050 Álex Márquez (2014)

 

A l’ouverture de la séance de 40 minutes, la piste comporte encore quelques zones d’humidité dues à la pluie nocturne et la plupart des pilotes partent en pneus pluie malgré le soleil présent.

 

 

La première référence est inscrite par Tatsuki Suzuki (Leopard Racing) en 1’48.669 à l’issue du premier tour lancé.

Le pilote japonais améliore son chrono pendant deux tours avant de passer le relais à Deniz Öncü (Red Bull KTM Tech3) en 1’44.815. Le pilote Tech3, qui dispose sans doute d’un pneu slick à l’arrière, progresse jusqu’en 1’42.886 avant de rentrer à son box après sept tours effectués.

Diogo Moreira (MT Helmets – MSI) en profite pour prendre la suite en 1’42.409 puis 1’41.693 et 1’41.484. Le Brésilien, qui n’a jamais roulé sur ce circuit, résiste un bon moment aux attaques des pilotes Leopard qui lui contestent le commandement de façon régulière.

 

 

On descend ainsi les meilleurs chronos en 1’40.451 sous l’impulsion de Dennis Foggia après 12 tours lancés, alors qu’il reste une dizaine de minutes dans la séance.

C’est le moment où Izan Guevara pointe le bout de son nez en 3e position, mais le jeune Espagnol chute quelques instants au virage #9.

Il reste un moment au sol avant de se relever, ce dont profitent les autres pilotes pour passer à leur box avant le rush final.

Tatsuki Suzuki reprend le leadership à quatre minutes du drapeau à damier, en 1’40.250, alors que Daniel Holgado (Red Bull KTM Ajo) bondit de la 19e à la troisième position.

Dennis Foggia récupère son bien en 1’39.956, mais c’est le local de l’étape, Joel Kelso (CIP Green Power), qui réalise 1’39.917 dans la foulée.

In extremis, c’est finalement Diogo Moreira qui met tout le monde d’accord en 1’39.830.

 

Résultats de la FP1 du Grand Prix d’Australie Moto3 à Phillip Island :

Crédit classement : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Diogo Moreira