C’est une grande première dans la procédure des sanctions jusque-là appliquée en Grand Prix. On savait que le Moto3 était particulièrement regardé par les officiels qui ont souvent eu l’occasion de redéfinir sur le tapis verts la feuille des temps, voire la grille de départ. Mais c’est la première fois qu’un pilote se voit exclu en plein meeting. C’est le Japonais Yuki Kunii qui ouvre cette dure série après l’expertise faite sur son accrochage avec Alberto Surra. Le team a fait appel.

Yuki Kunii est disqualifié de la course Moto3 de dimanche à Misano pour avoir causé un accident lors des essais d’Alberto Surra. Son team Honda Team Asia fait appel. Les commissaires de la FIM MotoGP ont eu la main lourde après les faits vécus au cours d’une FP3 notamment marquée par la sortie de ceux drapeaux rouges.

Yuki Kunii attend le résultat de l’appel

Yuki Kunii a été percuté par l’arrière par Alberto Surra au virage 11, le virage le plus rapide de la piste, provoquant la chute de l’Italien et le déclenchement des drapeaux rouges alors qu’il recevait des soins médicaux dans le bac à gravier. L’examen des données ECU de Kunii a par la suite confirmé qu’il roulait délibérément lentement, sur la ligne de course, au moment de l’incident.

Honda Team Asia a fait appel de la décision, ce qui explique pourquoi Kunii a été autorisé à participer à la Q1. L’audience d’appel est prévue pour la fin de cette journée décidément mouvementée de samedi.

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Yuki Kunii

Tous les articles sur les Teams : IDEMITSU Honda Team Asia