Ce samedi 18 septembre 2021, Johann Zarco a répondu aux questions des journalistes depuis le Misano World Circuit Marco Simoncelli, au terme de la deuxième journée du Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote français qui figure maintenant à la 4e place du championnat et s’est qualifié en 5e position.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Johann Zarco sans la moindre mise en forme, même si cela est partiellement traduit (vouvoiement en anglais, tutoiement en français).


Johann Zarco : « Je suis content de cet après-midi ! P5 est bien : après deux semaines dans la Q1, c’était génial de passer directement en Q2 et d’avoir une chance de performer. J’ai aussi fait une bonne FP4, donc c’est positif. La confiance est bonne, le bras va bien aussi car pour le moment je n’ai pas fait trop de tours, mais je pense que d’avoir la solution mercredi prochain aide l’esprit à surpasser ce genre de problème. Peut-être aussi que je vais vite parce que la confiance est bonne sur la moto : Cela aide à être un peu plus relax. Donc c’est positif et nous verrons bien. Pecco est très très fort, comme Fabio : Si la course est sèche, j’essaierai de rester avec eux, ce qui serait bien car je pense qu’il n’y a pas tellement de pilotes qui ont un très bon rythme. Donc tous les bons tours que je pourrai faire demain m’aideront à faire une bonne course. Je verrai bien ce qui se passe demain : Je peux seulement attendre, au lieu de me faire trop de plans. »

Qu’est-ce qui explique ce changement entre Misano et Aragón ?

« Le changement entre Misano et Aragón ? Il n’y en a pas de nombreux ! À Aragón, quelque chose s’est mal passé, et si vous connaissez une petite baisse, le problème dans cette catégorie c’est que vous vous retrouvez simplement nulle part. Maintenant, je suis de retour avec un bon feeling pour bien me battre, et les choses se passent immédiatement mieux. Je pense aussi que les Ducati fonctionnent bien ici car elles y ont de nombreuses références : Tous les tests effectués ici aident à avoir une bonne base pour la moto. Je pense que c’est la raison pour laquelle nous pouvons être compétitifs. »

Le fait d’avoir pris ta décision concernant l’opération t’a vraiment libéré l’esprit ?

« Oui, car même en cas de douleur je me dis que c’est la dernière fois que je serai vraiment mal et que je perds de la force, donc ça permet d’aller au-delà. Aujourd’hui, j’ai été performant sans vraiment avoir mal, donc c’est même positif pour demain. Après, il faudra voir : Une course, c’est long, et plus il y a d’aisance, mieux c’est. Là, la vitesse est plutôt bonne mais il faut toujours trouver du mieux et plus de confiance pour faire ce que je veux quand je veux. Patientons à demain, mais une deuxième ligne ça fait vraiment du bien. Les quatre Ducati dans les cinq premières places… C’est bien d’être dans ce groupe. »

On a vu les Ducati compétitives sur le sec et sur le mouillé. La météo paraissant incertaine pour demain, préfères-tu une course sur le sec ou sur le mouillé ?

« Je pense que j’ai plus de chance sur le mouillé pour vraiment viser la victoire ou un podium. Après, c’est plus facile à dire qu’à faire, et c’est pour ça que je ne fais pas trop de plans. J’attends demain calmement et je me concentrerai au mieux. Mais à la fois physiquement, et à la vue de la FP2, j’ai plus de chances de briller sur le mouillé que sur le sec. »

Résultats de la Qualification 2 du Grand Prix de Saint-Marin MotoGP :

Résultats de la Qualification 1 du Grand Prix de Saint-Marin MotoGP :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing