On l’a seulement appris plus tard, mais après le Grand Prix d’Émilie-Romagne de dimanche dernier, l’équipe Sky Racing Team VR46 a porté réclamation contre le team Leopard Racing au sujet de l’ECU de la Honda de Jaume Masià.

Pour situer le contexte, le dernier tour du Grand Prix a été extrêmement disputé et a vu Jaume Masià doubler Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46) et Albert Arenas (KTM, Aspar Team Gaviota) avant d’être repassé acrobatiquement par le pilote Sky Racing Team VR46 au virage suivant.

Mais incontestablement, les Honda du team Leopard Racing fonctionnent bien, comme elles l’ont toujours fait (souvenez-vous des échappées de Danny Kent…), et cette fois le Sky Racing Team VR46 a porté réclamation au motif d’une infraction présumée à l’article 2.6.3.5 du règlement technique Moto3, qui couvre l’ECU du championnat officiel.

Même si dans ce genre de cas on suspecte généralement un régime maximal trop élevé, la nature exacte de l’infraction présumée n’a pas été spécifiée, mais seulement que :
« Le panel des commissaires du MotoGP de la FIM a examiné les points de vue des représentants des équipes présentes. La réclamation était dirigée contre l’ECU de la machine n° 5 qui, de l’avis des parties protestantes était considérée comme non conforme à la réglementation. Le directeur technique a fourni des preuves d’un processus d’approbation et a expliqué comment il était convaincu que l’ECU était conforme aux règlements et aux directives applicables. »
« Pour ces raisons, le Collège des Commissaires MotoGP de la FIM rejette la protestation. »

Le Collège des Commissaires est composé de Freddie Spencer, Bill Cumbow et Ralph Bohnhorst.



Tous les articles sur les Pilotes : Jaume Masia

Tous les articles sur les Teams : Leopard Racing