Lors de ce Grand Prix du Portugal, Albert Arenas a la chance de remporter son premier titre mondial. Il serait alors le 20e pilote espagnol à ainsi concrétiser dans la catégorie d’entrée des Grands Prix. Ai Ogura et Tony Arbolino sont désormais ses seuls rivaux et voici les scénarios les plus probables pourque  le pilote Aspar rafle la couronne au terme de cette dernière course de la saison à Portimao :

Albert Arenas, Champion du Monde si :

-Il finit premier ou deuxième.

-Il finit troisième et qu’Ai Ogura ne gagne pas.

-Il finit quatrième et que ni Ai Ogura, ni Tony Arbolino ne gagnent.

-Il finit cinquième, sixième ou septième, qu’Ai Ogura ne fait pas mieux que troisième et que Tony Arbolino ne gagne pas.

-Il finit huitième et que ni Ai Ogura, ni Tony Arbolino ne font mieux que troisième.

-Il finit neuvième, dixième ou 11e, qu’Ai Ogura ne termine pas sur le podium et que Tony Arbolino ne fait pas mieux que troisième.

-Il finit 12e ou 13e, qu’Ai Ogura ne fait pas mieux que cinquième et que Tony Arbolino ne termine pas sur le podium.

-Il finit 14e, qu’Ai Ogura ne fait pas mieux que sixième et que Tony Arbolino ne termine pas sur le podium.

-Il finit 15e, qu’Ai Ogura ne fait pas mieux que septième et que Tony Arbolino ne figure pas parmi les quatre premiers.

-Il n’inscrit aucun point, qu’Ai Ogura ne fait pas mieux que huitième et que Tony Arbolino ne figure pas parmi les quatre premiers.

Les données étant maintenant posée, en voici encore quelques-unes résumant en tableau les faits connus jusque-là…

Moto3™ Portimao

2020

Record FIM CEV 1’48.776 Fabio Quartararo (2014)
FP1 1’48.896 Jaume Masia
FP2 1’47.987 Albert Arenas
FP3 1’47.398 Jaume Masia
Q1 1’47.635 Darryn Binder
Q2 1’48.051 Raul Fernandez
Warm Up
Course Fernandez, Foggia, Alcoba
Record 1’47.398 Jaume Masia

Il fait 19,4° dans l’air et 23,6° sur la piste. La course de 21 tours se déroulera sous un franc soleil.

Problème pour Rodrigo qui a calé…il partira de la voie des stands.

C’est parti et c’est Suzuki qui passe en tête devant Sasaki. Fernandez reprend la main devant Suzuki et Ogura, Arenas et Sasaki ferment la marche du top5. Arbolino est 17e.

Ogura passe Suzuki et récupère la 2e position. Arenas suit le mouvement et passe également Suzuki, il est 3e. Arenas parvient à se débarrasser d’Ogura, il s’empare du 2e rang. Ogura se fait passer par Masia, le Japonais rétrograde au 4e rang. Masia poursuit son effort et passe aussi Arenas. Ça bouge aux avants-poste au fil des passes d’armes…

Le top5 est le suivant : Fernandez, Arenas, Alcoba, Ogura et Masia

Arbolino cravache…pour revenir

1e long lap fait pour les pilotes LEOPARD : Foggia et Masia : ils se retrouvent 9e et 10e au classement.

Devant Fernandez déroule. Alcoba, Arenas, Garcia, Oncu, Ogura, Suzuki, Sasaki, Foggia et Masia ferment la marche du top10. Il reste 15 tours à effectuer.

Fernandez passe la ligne avec 4.2s d’avance sur Alcoba et Arenas. Ogura est 8e, Arbolino est 9e.

A 10 tours du but, Fernandez possède 8s d’avance sur ses poursuivants que sont: Alcoba, Arenas, Suzuki, Garcia, Sasaki, Oncu, Ogura, Foggia et Masia. 

Les deux pilotes LEOPARD passe Ogura, il se fait aussi prendre par Arbolino dans la ligne droite, le japonais rétrograde au 10e rang.

Devant Suzuki a passé Arenas, le leader du championnat est sous la menace de Foggia, il est 4e. Foggia parvient à se défaire d’Arenas, le pilote Aspar est 6e. Ogura passe Sasaki et reprend ainsi la 9e position.

Le top 10 est le suivant à 7 tours du but: Fernandez, Foggia, Masia, Suzuki, Alcoba, Garcia, Arenas, Arbolino, Binder et McPhee. 

Chute de Lopez dans le virage 12.

C’est chaud entre Arbolino et Arenas…

Les furieux sont lâchés à 4 tours du but: Fernandez s’envole devant Foggia, Alcoba, Suzuki et Garcia.

Lutte entre Arenas et Ogura..

Chute de Masia

Arenas qui s’agace se retrouve au 8e rang, Ogura est 11e et Arbolino 7e. Chute de Suzuki dans le virage 5.

le top10 est le suivant dans le dernier tour: Fernandez, Foggia, Alcoba, Garcia, Arbolino, Binder, Arenas, Öncü, Vietti, Ogura et McPhee.

Victoire de Fernandez devant Foggia, Alcoba, Garcia et Arbolino. Ogura termine 8e.

Arenas finit 12e et est titré champion, son dauphin est Arbolino, Ogura est 3e du classement

Classement :

Crédit MotoGP




Tous les articles sur les Pilotes : Raúl Fernández