On a beau être depuis 40 ans dans le paddock et avoir créé son équipe de compétition depuis plus de 30, on n’en reste pas moins un débutant quand on s’aligne pour la première fois dans une nouvelle catégorie aussi disputée que le Moto3.

C’est la situation que vient de vivre avec un petit stress l’équipe française Red Bull KTM Tech3 d’Hervé Poncharal avec ses deux pilotes pour la première journée d’essais IRTA 2020 sur le circuit de Jerez de la Frontera.

Après deux jours d’essais privés sur le circuit andalou, lundi et mardi de cette semaine, Deniz Öncü et Ayumu Sasaki se sont donc confrontés pour la première fois à leurs adversaires dans une séance officielle avec des conditions météorologiques satisfaisantes malgré le vent qui s’est levé durant l’après-midi.

Au terme des trois sessions, le semi-débutant (5 GP l’année dernière) Deniz Öncü a réalisé son meilleur tour en 1’45.560, ce qui lui a permis de terminer cette première journée à la 16e position après avoir bouclé 65 tours.

Dans le même temps, Ayumu Sasaki, qui doit encore un peu oublier le « pilotage Honda » et a préféré ne pas rouler dans une dernière session globalement plus lente, a réussi à franchir la barre des 1’47 pour ne plus avoir que 0,263 seconde de retard sur son coéquipier.

 

 

 

Deniz Öncü : « Nous avons fait le premier test de l’année à partir de ce lundi avec la toute nouvelle KTM. Cette moto est très différente de celle de l’année dernière, et ma tâche a donc été de m’adapter et de la comprendre. À chaque sortie et à chaque tour, cela fonctionnait mieux. Petit à petit, mon feeling a progressé. J’aime beaucoup la moto en ce moment, car KTM a beaucoup amélioré le châssis pendant cet hiver. J’ai également été plus rapide, nous avons amélioré la moto et, dans l’ensemble, je me sens très bien. Nous avons encore deux jours de test ici et le but est d’être plus rapide chaque jour, donc je suis vraiment content de notre travail jusqu’à présent. »

 

 

 

Ayumu Sasaki : « Nous avons eu deux jours d’essais avant le test IRTA, ce qui était presque la première fois où je pilotais la moto KTM, après un test sous la pluie en novembre où j’ai juste fait quelques tours avec une main cassée. Le premier jour, cela n’a pas été facile de revenir en forme après cette longue pause, mais l’équipe a fait un excellent travail pour m’aider. Nous avons fait un grand pas le premier jour et nous nous sommes améliorés de près de 1,5 seconde le deuxième jour. Aujourd’hui, nous avons encore gagné plus d’une demi-seconde, et c’est énorme. Nous avons encore fait du bon travail aujourd’hui, mais vers la fin, nous sommes arrivés à un point où nous devions vérifier les données et essayer de savoir ce qui se passait, afin de déterminer ce que je pouvais améliorer et ce que nous pouvons faire pour améliorer sur la moto. J’espère que demain et vendredi pourront être encore meilleurs. »

Le « dépucelage » a donc eu lieu, et de manière fort honorable, et maintenant « il n’y a plus qu’à »… Par exemple attendre les moteurs 2020, disponibles seulement au Qatar.

 

 

Ayumu Sasaki, Moto3 test, Jerez, February 2020


Tous les articles sur les Pilotes : Ayumu Sasaki, Deniz Öncü

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3