Un turbocompresseur Garret, un monobras en aluminium, la Mjr Roach est bien loin de l’Himalayan de base sortie de la chaîne de production Royal Enfield.

Une version post-apocalyptique de la moto façon MadMax, une inspiration en provenance directe des jeux vidéo, une solution motorisée pour parer à un futur dystopique… bref la Mjr Roach ne fait pas dans la dentelle.
Hors des sentiers battus celle qui est née de l’Himalayan fait son festival, de Biarritz à Milan. Monobras en aluminium augmentant le côté dépouillé de la prépa, optiques lenticulaires pour un côté bad boy qui lui va bien. On aime son turbocompresseur Garret, ses pneumatiques sur dimentionnés et l’ambiance déraisonnable de l’ensemble.

 


Une prépa hors norme qui pourrait bien donner des idées à d’autres et pourquoi pas même au fabricant lui-même… Du moins on l’espère. Et vous qu’en pensez-vous ?