Pour ce 7e rendez-vous d’une saison qui en compte 9, le championnat MotoAmerica Superbike retrouve un horaire habituel à Pittsburgh, avec une séance d’essais libres le vendredi suivie d’une première qualification, puis une deuxième qualification le samedi avant la course 1, le dimanche se terminant par la course 2 après un warm up.

Un déroulement somme toute très normal, tous comme l’est devenue la domination de Jake Gagne (Fresh N’ Lean Attack Performance Yamaha) dans la catégorie, auteur de 11 victoires consécutives en 12 courses.

Pour ce weekend, Jake Gagne possède toutefois un coéquipier célèbre sous l’auvent bleu, avec l’arrivée de Toni Elias en tant que pilote remplaçant de Josh Herrin touché par la COVID. Cela n’a visiblement pas perturbé le Californien qui s’est à nouveau avéré intouchable à l’issue de la première journée, par un vendredi chaud et ensoleillé au Pittsburgh International Race Complex.

Le pilote Yamaha a réalisé un meilleur temps en 1’41.129 lors de son deuxième tour dans la Q1, puis a passé du temps à essayer différents réglages de suspension. L’Américain a ensuite frappé fort en Q2, en inscrivant 1’39.921.

Jake Gagne y précède une autre Yamaha, celle du Sud-Africain Mathew Scholtz (Westby Racing), de 0,539 seconde, ainsi que la Ducati de Loris Baz (Warhorse HSBK Racing Ducati New York) de 0,692 seconde.

 

Les suivants, à commencer par Toni Elias (Fresh N’ Lean Attack Performance Yamaha) sont déjà au-delà de la seconde. Pour le champion du monde espagnol, il s’agissait de rouler sur la moto contre laquelle il s’est battu pendant toute sa carrière en MotoAmerica lorsqu’il pilotait pour Suzuki.

Toni Elias s’est bien adapté à la YZF-R1, terminant troisième de la séance d’essais libres, avant de stagner en Q1 puis de progresser en Q2, à toutefois 1,031 seconde de son coéquipier. Mais le champion MotoAmerica Superbike 2017 n’a visiblement rien perdu de son coup de guidon, puisqu’il a terminé la course 1 à la deuxième place, derrière son inaccessible coéquipier. Coup de chapeau !

 

Moins de chance pour Loris Baz, qui ne termine pas l’épreuve alors qu’il y avait réalisé le 2e meilleur temps en course.

 

 

Reste une course ce dimanche pour se rattraper…

 

Tous les classements :



Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz