Depuis que l’avenir de Loris Baz s’est officiellement éclairci cette semaine avec la confirmation de sa signature chez Ducati afin de participer au championnat MotoAmerica, les choses se sont succédées rapidement. Le Français pourrait faire ses premiers tours de roues sur sa Ducati Panigale V4R en février.

Loris Baz revient sur cette opportunité, ainsi que les nouveaux défis qu’il sera amené à relever : « J’apprendrai à connaître la moto et les pneus lors du premier test fin février. Ensuite, je me concentrerai sur la manière de piloter la Ducati et les nouveaux pneus. Notre objectif doit être d’être prêt pour les qualifications samedi et les courses dimanche. »

Après avoir roulé avec des pneus Michelin en MotoGP, jusqu’en 2018, puis Pirelli en Championnat du Monde Superbike en 2019 et 2020, Loris Baz travaillera avec Dunlop en MotoAmerica. La plupart des circuits seront également nouveaux pour lui, tout comme la Ducati Panigale V4R.

 

 

« J’ai piloté avec beaucoup de constructeurs de motos différents et de nombreuses marques des pneus au cours de ma carrière. Je n’ai couru qu’un week-end de course en IDM avec Dunlop, mais cela ne m’inquiète pas. Apprendre les nouveaux circuits de course est notre métier, cela a toujours été facile pour moi. Je ne connais pas non plus le V4R, mais Ducati est derrière le projet, ils veulent gagner en MotoAmerica avec mon équipe ! Je me rendrai aux Etats-Unis pour les premiers tests fin février puis à nouveau avant le début de la saison. Mais je ne pourrai pas retourner en France entre les courses. En ce moment, je travaille sur la façon d’éviter la quarantaine aux États-Unis. Nous devrons attendre et voir pendant les prochains mois combien il sera difficile de voyager en avion. La pandémie complique davantage les voyages. Pour les athlètes professionnels, cependant, il y a des aménagements et des dérogations, donc je suis confiant. »



Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz