Dès la journée de vendredi, le 7e rendez-vous de la saison MotoAmerica Superbike a dépeint sur le célèbre circuit de Laguna Seca un affrontement entre le leader incontestable du championnat, Jake Gagne, et le Français Loris Baz.

Ce dernier a en effet poussé sa Ducati du team Warhorse HSBK Racing Ducati New York dans ses derniers retranchements pour rester à un quart de le seconde de la Yamaha de Jake Gagne en FP1, puis à 3 dixièmes lors de la première qualification après avoir chuter dans le célèbre Corkscrew.

Samedi matin, lors de la deuxième séance qualificative, la musique avait la même tonalité, Loris Baz manquant la pole position pour 0,274 seconde derrière l’inamovible Californien.

C’est donc depuis la première ligne, entre le pilote Fresh N’ Lean Attack Performance Yamaha et la Suzuki GSX-R de Cameron Petersen (M4 Ecstar Suzuki), que notre représentant s’est élancé pour la première course.

D’emblée, Jack Gagne, Loris Baz et Josh Herrin, l’autre pilote Yamaha officiel, faisaient le trou, se créant un avantage de plus d’une seconde et demie en trois tours, avant que la course soit interrompue au drapeau rouge suite à la chute d’un concurrent en bas du Corkscrew.

A la reprise, alors que Jake Gagne conservait le commandement, Cameron Petersen prenait le meilleur sur Loris Baz, et, le temps que ce dernier s’en débarrasse à l’extérieur au freinage du Corkscrew, la Ducati comptait plus d’une demi-seconde de retard sur la Yamaha.

Dès lors, les deux pilotes donnaient le maximum et l’écart ne variait que peu, le meilleur tour en course revenant même au Français pour 2 millièmes de seconde !

A 6 tours du drapeau à damier, l’écart franchissait toutefois brièvement le cap de la seconde, et c’est avec cet écart que Bazooka franchissait la ligne d’arrivée, deux secondes et demie devant Cameron Pertersen, alors que Jake Gagne inscrivait sa 8e victoire consécutive de la saison en 9 courses.

Jake Gagne: “En ayant moins d’une seconde d’avance, vous savez si vous passez un peu large ici, un peu large là, ils vont être tout de suite sur vous. J’ai de la chance d’avoir encore fait des bons départs. Nous avons réussi à arriver devant au virage deux et à ne plus voir personne, ce qui était agréable. Comme Loris (Baz) et Cam (Petersen) l’ont dit, après ce drapeau rouge et avec le cycle de chaleur sur ces pneus, nous glissions tous pas mal: je pense davantage que ce que nous avons eu tout le week-end. Lorsque cela se produit, vous rencontrez en quelque sorte de nouveaux problèmes. La moto est un peu différente. J’ai cependant poussé fort et j’ai continué à regarder le tableau des stands pour voir que ces gars-là étaient à une seconde, donc je n’avais pas d’autre solution que d’attaquer. Cette course est passée vite. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu de drapeau rouge, donc après, 15 tours ça passe très vite. Chapeau à l’équipe Fresh N’ Lean Attack Yamaha. Ces gars travaillent dur. Je sais que nous devons travailler pour demain parce que tout le monde ira plus vite. Je pense que nous pouvons essayer certaines choses lors de l’échauffement du matin et voir si nous ne pouvons pas faire avancer les choses un peu mieux. Ça va être excitant.”

Loris Baz: “Je pense que mes deux départs étaient mauvais. Les autres ont juste fait un départ normal la deuxième fois. C’est la principale chose que nous devons améliorer en ce moment. J’avais l’impression que nous avions du mal à lancer notre moto. J’ai réussi à des passements propres et de beaux dépassements au Corkscrew sur Josh (Herrin) et Cam (Petersen). Cela ne m’a pas coûté cher. Je pense que ce n’est pas le départ qui m’a coûté la victoire. Peut-être que le drapeau rouge m’a coûté plus cher, parce que j’avais l’arrière tendre, et avec ce pneu,  je n’ai jamais la même sensation à chaque fois qu’on redémarre, même dans une séance. J’ai eu du mal avec l’adhérence arrière dès le début de la seconde moitié de la course. Mais aussi, ils roulaient très vite. J’ai été vraiment surpris dans la première partie de voir Josh (Herrin) si proche de moi car il était assez loin, lors des qualifications. De même, dans la deuxième partie, j’ai été assez surpris de voir Cam garder un écart si faible. J’essayais juste de garder la pression autant que possible sur Jake (Gagne), en essayant de revenir sans faire d’erreur. Il n’a fait aucune erreur. Il était encore un peu trop rapide, mais nous nous rapprochons. Je pense qu’il a gagné en Virginie avec près de 20 secondes. Je ne pouvais plus le voir après le deuxième tour. Maintenant, j’ai pu le voir jusqu’au drapeau à damier, donc c’est une grande amélioration. Je suis heureux. Je tiens à remercier toute l’équipe car nous n’avons eu aucun week-end avec aucun problème pour le moment: nous avons toujours de la malchance, mais heureusement ce week-end, cela ne s’est pas produit pendant la course. C’est arrivé vendredi. Donc, je suis vraiment heureux et je tiens à les remercier, toute l’équipe Ducati car ils font un travail incroyable pour la première saison.”

Le résumé de la course en vidéo :

La revanche aura lieu demain, avec la même grille de départ que samedi, après un warm up matinal.

Photo d’ouverture :  Brian J. Nelson



Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz