Par Diana Tamantini / Corsedimoto

Le pilote italien est prêt à faire partie des protagonistes de la saison 2020. Une chose est sûre cependant, il gardera un oeil sur les rookies.

Alex De Angelis est l’un des “vétérans” du Championnat MotoE cette année. Le pilote du team Octo Pramac a hâte de retourner en piste, même s’il n’est pas parvenu à rouler ces derniers jours à Misano pour des raisons techniques. Il est cependant prêt à faire partie des protagonistes de cette saison particulière, mais en gardant un œil sur les nouveaux de la catégorie « qui ne sont pas venus pour rester là à regarder. »

« J’étais moi aussi présent à Misano mais je n’ai pas pu tourner », a-t-il raconté lors d’un live sur les réseaux sociaux avec Energica. « Malheureusement ma moto n’était pas prête : beaucoup d’usines étaient fermées et je n’ai pas pu recevoir le matériel dont j’avais besoin. J’étais quand même là pour suivre de jeunes pilotes. J’ai un peu fait le coach, en plus d’écouter les commentaires positifs sur le nouvel asphalte. Ce n’était pas qu’il était trop vieux, mais les conditions n’étaient juste pas parfaites, ils ont fait de l’excellent travail. »

De Angelis est ensuite revenu sur sa participation au championnat, qui représente une nouvelle aventure prise au vol et avec beaucoup de joie : « J’ai vraiment été très heureux ! Ça représente un nouveau défi pour moi, mais pas seulement, car personne ne savait vraiment à quoi s’attendre. J’ai trouvé une moto différente, qui nécessite un style de conduite lui aussi totalement différent. Le moteur électrique a beaucoup de puissance mais il faut faire attention, en particulier dans les virages. Les lents se prennent comme en MotoGP alors que les rapides plutôt à la façon des Moto3. »

Avant la pause forcée, les pilotes de MotoE ont pu réaliser leurs premiers tests pour la nouvelle saison. « Il y a beaucoup d’améliorations », a souligné l’Italien. « Surtout de la part de Michelin et d’Energica. On pourrait dire “comme toujours”, mais cette fois il y en a encore plus. Ils nous ont permis d’être presque deux secondes plus rapides que l’année dernière. On parvient à piloter de façon plus “facile”. La température de la batterie est plus basse et on peut la recharger plus rapidement. On peut donc passer plus de temps en piste, qui est ce dont nous avons besoin. »

Le pilote de 26 ans s’apprête donc à disputer sa seconde saison en MotoE. « Ça va être encore plus difficile, certains pilotes sont prêts à gagner, d’autres ne sont pas venus pour rester là à regarder. Il y a des gars du Moto2 comme Aegerter qui ont beaucoup d’expérience et qui sont prêts à se battre parmi les premiers. » Quels seront donc les objectifs de l’Italien ? « Tout d’abord, je souhaite me battre pour le podium, et ensuite si nous y sommes pourquoi pas tenter de décrocher le titre ? Clairement, ça sera dur. Matteo Ferrari, par exemple, a été rapide dès Jerez. Il doit avoir trouvé la bonne façon de piloter cette moto. »

De Angelis n’a enfin pas manqué d’adresser à tous un message d’encouragement et de soutien durant cette période compliquée : « Je suis désolé pour ceux qui ont subi un deuil. Dans l’ensemble, nous nous sommes bien comportés en restant chez nous. A présent nous devons montrer comment nous pouvons reconstruire la vie quotidienne. Ceux qui sont toujours là doivent aller de l’avant, avec le sourire et en se montrant positifs. Nous le devons en particulier aux jeunes, qui ont besoin d’être guidés. »

Lire l’article original sur Corsedimoto.com



Tous les articles sur les Pilotes : Alex De Angelis

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac