Le MotoE a promis de renaître de ses cendres après le drame d’un incendie qui a ravagé à la fois ses motos et son infrastructure à Jerez, site où il effectuait des tests. Un tracé qui devait lancer sa saison mais l’apocalypse du 14 mars a repoussé cette échéance espagnole aux calendes grecques. L’attention s’est donc portée sur l’étape suivante au Mans. Qui vient d’annoncer l’absence de la catégorie dans son programme.

Le 14 mars dernier, le paddock complet du MotoE a brûlé à Jerez. Un court-circuit que l’on dit venu d’une borne de recharge. Les 18 machines de la grille de départ, les motos de remplacement, les bornes de recharge et l’équipement des équipes ont été victimes de l’incendie. Il est rapidement devenu évident que la mise en œuvre du début de saison prévu à Jerez était devenue impossible.

La marque Energica a besoin de reconstruire toutes les machines MotoE et ça prendra du temps. Les organisateurs ont annoncé le 14 mars que la course d’ouverture n’aurait pas lieu comme prévu à Jerez. Le Mans était donc la possible entame de la première saison MotoE. Mais même cette date ne peut être conservée.

Dans le cadre de la présentation du Grand Prix de France, les responsables ont annoncé que le MotoE ne roulerait pas dans la Sarthe. On dit que la première course devrait avoir lieu en juin. Dès lors, Assen offrirait une alternative.

Le calendrier de course original de la MotoE comprenait Jerez et Le Mans, puis le Sachsenring (Allemagne), Spielberg (Autriche) et Misano (Italie).

Comme il est prévu cinq week-ends de course, les responsables doivent nommer des événements supplémentaires. Outre Assen, les week-ends du Grand Prix à Brno (République tchèque), Silverstone (Grande-Bretagne) et Aragon (Espagne) peuvent ainsi avoir leurs chances.



Tous les articles sur les Pilotes : Mike di Meglio

Tous les articles sur les Teams : Tech3 E Racing