MotoGP Agostini ne s’en cache pas : “je suis content que Valentino Rossi n’ait pas battu mes records”

par | 30 novembre 2021

Giacomo Agostini restera encore pour un moment l’homme de tous les records dans l’histoire des Grands Prix moto. Il garde notamment auprès de lui celui auquel il tient le plus et qui concerne les réalisations, dont le score est de 122. En effet, celui qui le menaçait est maintenant à la retraite et il s’agit, bien sûr, de Valentino Rossi dont le bilan en la matière était bloqué à 115 depuis Assen 2017. Pour Ago, c’est un soulagement.

Giacomo Agostini est à la retraite depuis 1977 et il a soufflé ses 79 bougies. Mais il a toujours bon pied bon œil et suit avec attention les statistiques de chaque saison. Et pour cause : c’est lui qui les mène après une carrière prolifique qui l’a notamment amené à se positionner comme le pilote ayant le plus grand nombre de victoires de toute l’histoire. Pour le battre, il faudra faire mieux que 122 succès. Et il n’en aura manqué que huit au Doctor pour le supplanter définitivement.

C’est passé près. Mais depuis 2017, le danger n’était déjà plus vraiment d’actualité. Reste qu’avec ce départ à la retraite acté de Vale, il n’y a plus de quoi se faire du mouron pendant encore un moment, puisque celui qui a repris à son compte la poursuite est un Marc Marquez aux 85 concrétisations. Et il a, en ce moment, d’autres soucis à gérer…

MotoGP Legend Giacomo Agostini and MotoGP World Champion Valentino Rossi at the Villa Madama

Agostini : “même sans avoir battu mes records, Rossi restera le champion absolu

Sur cette situation qui lui préserve sa suprématie, Ago a commenté sur Motorsport-total : « j’avoue que je suis content que Valentino soit parti sans avoir battu mes records au préalable ». Il ajoute cependant : « mais même sans avoir battu mes records, il restera le champion absolu ».

La carrière de moto d’Agostini a pris fin en 1977. L’Italien peut comprendre ce que Rossi a ressenti après sa dernière course en MotoGP : « je comprends Vale, j’ai eu le même sentiment. Quitter son grand amour n’est facile pour personne, mais il faut comprendre que ce moment arrive et il faut être prêt à l’accepter », explique la légende de 79 ans.

« Il a tellement donné et aussi reçu tellement de joie, de gloire, de fortune et d’argent. C’est difficile, j’ai aussi souffert et pleuré pendant trois jours. Cela arrive à tout le monde, il faut être courageux », assure Agostini. Il termine : « tôt ou tard, quelqu’un viendra me prendre ces records. Les records sont là pour être battus. Mais ça ne me dérange pas de les garder un moment » …

Marc Marquez, Giacomo Agostini, Pramac Generac Australian Motorcycle Grand Prix

 

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team