pub
Ai Ogura

Ai Ogura a marqué de son empreinte une période de la saison des transferts en MotoGP, en refusant, en tant qu’espoir Honda jouant le titre de Moto2, la promotion que lui proposait ses compatriotes du HRC de rejoindre la RC213V, au sein du team LCR en 2023. Il en a certainement fallu du cran au pilote Idemitsu pour éconduire les émissaires de Tokyo. Beaucoup ont interprété cette décision de faire une année de plus dans la catégorie intermédiaire comme une stratégie pour gagner du temps en attendant l’arrivée d’une nouvelle machine moins impitoyable pour ses pilotes. Car nous vivons une époque où s’embarquer sur le navire Honda équivaut à prendre place dans une galère. Mais Ai Ogura jure que non. Humblement, il explique son véto par le fait qu’il ne se sent pas encore prêt à franchir l’obstacle…

Ai Ogura s’est mis dans une sacrée situation en vue d’une saison 2023 où il n’a d’ores et déjà d’autre choix que de devenir Champion du Monde de Moto2. Sinon, il y a fort à parier que le ticket l’invitant à rejoindre les rangs du MotoGP ne repasse pas entre ses mains. Car le Japonais a déjà dit non à ses compatriotes de Honda, faisant au moins un heureux en la personne de Taka Nakagami, dont le sort était donc scellé à Tokyo. Vu qu’il a échoué cette année à ceindre une couronne finalement laissée à son rival Augusto Fernandez, à présent pilote MotoGP chez GASGAS Tech3, l’équipier de Somkia Chantra se sait habiter par la pression.

Cependant, il semble très bien s’en accommoder : « finalement j’ai perdu et c’est clair : en 2023, je veux gagner » dit-il lors de la présentation des programmes pour la compétition de Honda. « Je pense que je peux gagner le titre. Le champion en titre est passé en MotoGP alors que je reste en Moto2, je suis dans la position idéale pour gagner » ajoute-t-il. « Je ressens la pression, bien sûr, mais j’aime aussi ressentir ces sensations en course. Quant à l’avenir, je le comprendrai course après course ».

Ai Ogura n'a pas terminé la course de Valence

Ai Ogura : « chacun a son propre temps, ses capacités et ses pensées« 

Puis il en vient à son audace d’avoir dit non à Honda pour le MotoGP. Et il assume : « si je m’étais senti prêt cette saison, je serais déjà allé courir en MotoGP cette année, mais je pensais que je n’étais pas prêt à le faire ». Il insiste même beaucoup sur lui-même, afin d’écarter toute interprétation d’un rejet de la versatile RC213V : « de mon point de vue, je ne pensais vraiment pas beaucoup à la moto que j’allais piloter, je n’en avais pas peur. Je n’ai pensé qu’à moi et je me suis comparé aux pilotes qui courent en MotoGP et je me suis dit que je ne pourrais pas me battre avec eux. J’ai donc préféré rester où je suis, que j’aie une Honda ou d’autres motos à disposition. J’ai décidé de ne penser qu’au côté humain et non au côté technique ».

Quant au fait de savoir si cet épisode lui sera préjudiciable dans sa carrière, il se montre philosophe : « chacun a son propre temps, ses capacités et ses pensées. Je ne pense pas qu’il y ait un moment parfait pour tout le monde, mais je pense que tout le monde peut comprendre quel est le meilleur moment pour lui-même pour se lancer en MotoGP. J’ai préféré rester en Moto2, même en ayant l’opportunité de gravir les échelons. Je ne pensais tout simplement pas que c’était le bon moment et peut-être que je serai prêt quand j’aurai à nouveau cette chance. Mais honnêtement, je ne pense pas qu’il y ait un seul moment parfait pour tout le monde » termine-t-il.

Image

Tous les articles sur les Pilotes : Ai Ogura

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda