En ce moment, chez Honda, ce n’est pas la joie. La nouvelle RC213V reste un mystère et d’autant plus avec de nouveaux pneus Michelin qui semblent exacerber son mauvais caractère. Et puis il y a cette inquiétude au sujet de l’état de forme du leader Marc Marquez. Son épaule droite a du mal à se remettre d’une opération faite en novembre dernier. Dans ce marasme, Cal Crutchlow fait de son mieux et Alberto Puig serre les dents. Ce dernier a tout de même un sujet positif à débattre : la recrue Álex Márquez…

Le défi d’Álex Márquez était déjà immense en soi. Champion du Monde de Moto2 en titre, le voici aux côtés d’un frère qui domine le MotoGP et au sein d’une équipe Repsol Honda qui est l’une des plus décorées du plateau. Mais voilà qu’il arrive aussi dans une période tendue. Entre les interrogations techniques et la crainte de voir sa figure de proue physiquement atteinte, les sourires sont rares dans le box HRC. Et cela a été constaté lors du dernier test à Sepang

Cependant, Álex Márquez reste concentré et il peut compter sur le soutient d’Alberto Puig. De la Malaisie, ce dernier a commenté : « Álex a la même mentalité que Marc, mais aussi un style et un physique différents. Aucune pression n’est mise sur lui. A Sepang, il a fait une simulation de course convaincante. C’était mieux que ce à quoi nous nous attendions » commente l’exigeant Puig.

« Álex a fait un bon test. Le deuxième jour, il a réalisé une simulation de course qui s’est mieux déroulée que prévu car c’est une catégorie difficile. Sepang est un circuit très fatigant et il a fait 20 tours. Álex a une bonne méthode, avec une approche différente de celle de son frère, mais le même professionnalisme et la même approche mentale. La façon dont ils travaillent et analysent les choses est similaire. Après tout ils sont frères mais s’ils sont différents, la même discipline est notée. »

Il conclut : « physiquement, ils sont différents. Marc est plus fort, mais Álex est aussi fort. Et il relève trop vite la moto à la sortie des virages, une chose fondamentale en MotoGP. Évidemment, Marc a une grande expérience, il n’est pas juste de faire des comparaisons, aussi il ne faut pas mettre trop de pression sur Alex dans ces tests. Il faut lui donner une chance et le soutenir ».

Álex Márquez a fini 16e ses tests en Malaisie. Prochaine échéance le 22 mars au Qatar pour de nouveaux essais sur un tracé de Losail, bien différent de celui de Sepang.

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team