Aleix Espargaró a décidé de répondre à Kenan Sofuoglu au sujet de la sanction infligée à Deniz Öncü. Ce dernier a été  désigné comme l’élément déclencheur d’un impressionnant carambolage lors de la course d’Austin de Moto3, qui vivait alors son second départ pour un épilogue de cinq tours. Le manager turc, quintuple Champion du Monde de Supersport, a défendu son pilote compatriote en regrettant qu’il ait été lourdement puni plus en raison du contexte sensible actuel, marqué par trois décès de jeunes champions en piste, que du fait lui-même. Ce n’est pas le sentiment d’Aleix Espargaró qui le reprend de volée. Mais sait-il qu’il s’attaque à « Kenan le terrible » ?

L’écho de l’accrochage qui a eu lieu en Moto3 lors du Grand Prix des Amériques à Austin continue à porter dans les paddocks de la vitesse moto. Kenan Sofuoglu, manager de la jeune, martiale et talentueuse génération turque, a défendu sa méthode de formation au combat rapproché sur la piste dans un discours exsudant l’incompréhension de voir ses compatriotes montrés ainsi du doigt, y compris en WSBK avec le joyau de sa couronne Toprak Razgatlioglu, qui joue le titre en WSBK face à Jonathan Rea.

Kenan Sofuoglu est monté au créneau pour Deniz Öncü, que l’on ne verra plus en piste jusqu’à la finale de Valence, puisqu’il devra purger une peine de deux Grands Prix de suspension pour son fait d’armes à Austin. Pour le manager, il est une victime expiatoire d’une conjoncture où il faut faire des exemples après trois décès en course de jeunes pilotes à l’aube de leur carrière.

Il fallait du courage et de la conviction pour aller ainsi à contre-courant d’un monde de la course qui reste désemparé face aux derniers drames. Car il était inévitable qu’un violent retour du bâton allait arriver. Et c’est Aleix Espargaró qui l’assène, en lui donnant même encore un peu plus d’élan avec une remarque que ne manquera pas de relever « Kenan le terrible ».

Aleix Espargaró

Aleix Espargaró : “heureusement, ce gars est loin du paddock MotoGP

L’officiel Aprilia, qui aime s’engager puisqu’il avait aussi largement critiqué la piste d’Austin durant son séjour au Texas, répond ainsi : « heureusement, ce gars est loin du paddock MotoGP » commence l’Espagnol qui n’est peut-être pas au courant qu’avec Razgatlioglu, il pourrait s’en rapproche très vite… Mais il continue en donnant sur Todocircuito son appréhension des faits : « Deniz Öncü a changé de ligne au milieu de la ligne droite, du côté droit, où il doit rester car c’était la bonne ligne pour le virage suivant, vers le côté gauche où l’autre pilote se trouvait et ne pouvait pas disparaître ».

Voilà pour le geste. Mais il y a aussi une évaluation de l’intention : « je suis tout à fait sûr, sans aucun doute, qu’Öncü ne l’a pas fait exprès, mais ils sont jeunes, ils ont donc besoin d’apprendre. Dorna a fait la bonne chose avec la pénalité pour lui apprendre, mais son manager n’a pas de cerveau alors il a fait le contraire ». De fait, le vrai danger serait l’éducation inculquée par Sofuoglu qui, pourtant, assure qu’il distille la meilleure formation qui soit à ses pilotes. On attend la réponse du Turc…

AleixEspargaro-



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Deniz Öncü

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini