Gigi Dall’igna est l’homme qui dirige les troupes Ducati sur le stratégique théâtre d’opération du MotoGP. Et cette saison, il a la satisfaction de vivre une campagne où jamais ses effectifs n’ont montré autant de cohésion dans les rangs et de cohérence dans les résultats. Cependant, ce n’est pas un de ses soldats qui est dans la meilleure position pour prendre la couronne. Mais qu’importe…

Pecco Bagnaia clame à qui veut l’entendre qu’il jouera toutes les cartes qu’il a encore dans son jeu pour renverser une tendance favorable à Fabio Quartararo pour le gain du titre chez les pilotes. Cela commencera dans un peu plus d’une semaine, à Misano, tracé qu’il retrouvera un mois après son succès lors du Grand Prix de Saint Marin, et où il aura à cœur de retarder l‘échéance d’un Français avec une Yamaha au sommet du MotoGP.

Face à cette obstination, son patron Gigi Dall’Igna semble comme étonnamment résigné. Dans les colonnes de la Gazzetta Dello Sport, il n’hésite pas à dire que « Fabio Quartararo mérite le championnat ». On ne peut pas être plus clair. Cependant, celui qui est affectueusement surnommé « barbichette » par Johann Zarco ne déprime pas pour autant. Ce serait même paradoxalement le contraire.

Gigi

Ducati est fière de sa nouvelle garde

Ainsi, on imagine que les dépressions devaient être nombreuses chez Ducati du temps d’Andrea Dovizioso car malgré la défaite qui s’annonce chez les pilotes, c’est l’enthousiasme qui domine avec le vent nouveau que fait souffler la jeune garde de Borgo Panigale : « nous sommes comme une start-up » se plait à commenter l’ingénieur vénitien. « Jack Miller sait motiver l’équipe, parce que le jeu d’équipe qu’il a joué à Austin pour aider spontanément Pecco vous fait comprendre à quel point il est une personne formidable ».

Gigi en pince aussi pour Jorge Martin, « parce que de mes pilotes il est le celui qui m’a le plus surpris pour la façon dont il s’est immédiatement adapté au MotoGP ». Il n’oublie plus Enea Bastianini, “qui a besoin d’améliorer le départ et les deux premiers tours, mais sinon il s’avère qu’il roule comme les meilleurs ». Cependant, la dernière pensée est pour Valentino Rossi : « je suis désolé de voir Valentino en difficulté lors de sa dernière saison. J’aurais aimé le voir finir sa carrière avec le sourire ».

Ducati



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team