Depuis le début de cette saison qui a révélé ce qui est sans doute la meilleure RS-GP qu’Aprilia n’a jamais conçue, son pilote Aleix Espargaró n’a de cesse de dire que le podium n’est plus très loin. Mais, à chaque arrivée, l’Espagnol et l’italienne ne sont même pas dans le top 5. Un plafond de verre que le duo a du mal à briser, si bien que les candidats pour le second guidon ne sont pas légion. L’ainé des Espargaró reste néanmoins convaincu de son potentiel et de celui de sa machine, à tel point qu’il ne redouterait aucune comparaison directe tandis qu’il cite le tracé où il pourrait réaliser l’exploit dans cette seconde partie de saison…

Info ou intox ? La dernière-née des Aprilia en MotoGP serait capable de jouer un podium. Son pilote Aleix Espargaró le jure, mais il n’a jamais concrétisé dans les faits cette certitude. A tel point que l’on commence à douter du pronostic. Dernièrement, Kevin Schwantz s’est montré dubitatif sur le sujet tandis que ni Dovizioso pas plus que Viñales, à présent libre d’envisager 2022 comme il l’entend, ne se bousculent au portillon de l’usine de Noale pour signer leur contrat en vue de la prochaine campagne.

Alors ? Alors Aleix Espargaró insiste, lançant même le défi de la comparaison directe. Sur Motosprint, il affirme ainsi : « j’ai une grande confiance en mon niveau sur cette moto. Je pense que si Marc Marquez ou Andrea Dovizioso devaient rouler sur l’Aprilia, ils ne seraient pas devant moi. Compte tenu également du nombre d’années que je pilote cette moto, je pense que je peux vraiment la pousser à la limite ».

La Catalan avait déjà glissé que Dovizioso, lors des tests déjà accomplis sur la RS-GP, n’avait pas affolé les chronos. Mais s’avancer sur Marc Marquez, c’est montrer une belle assurance, surtout que ce dernier met son frère Pol sous pression. D’ailleurs, n’était-ce pas une erreur que d’aller défier le champion, même diminué, dans son antre ? « Non, et je le dis à 100% convaincu » clame Aleix. « Et je ne pense pas qu’il ait de questions à ce sujet non plus. Son choix a été courageux, il côtoie le meilleur pilote de l’histoire, nous savons tous combien il est difficile de courir sur la même moto avec un tel phénomène. Mais il faut aussi des paris, et jamais personne ne gagne tous les paris ». Est-ce à dire que la cause est déjà perdue ?

Aleix Espargaró

Aleix Espargaró attend Aragon avec impatience

Maintenant, reste à régler cette histoire de podium avec l’Aprilia… « Je veux monter sur le podium, c’est presque une obsession pour moi » insiste Aleix Espargaró. « Et je crois aussi que c’est un résultat bien mérité. Ce n’est pas un simple désir : je pense que c’est un résultat réalisable. Sur plusieurs pistes nous n’avons pas été loin du podium, on parle de deux ou trois secondes. Je voudrais un podium et clôturer ensuite le championnat dans le top huit, ou, au minimum un résultat dans le Top 10 à la fin de la saison ».

Aleix dit même où il pourrait enfin toucher au but : « je pense que l’Aragon peut être un circuit approprié. À mon avis, dans les virages où l’on entre à grande vitesse, avec le frein toujours en main à l’entrée du virage, l’Aprilia n’a pas d’égal en MotoGP. Ces courbes particulières nous favorisent ». Rendez-vous donc le 12 septembre

Aleix Espargaró



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini