Alex Marquez est l’un des quatre pilotes d’une usine Honda qui sait qu’elle ne peut plus décevoir en 2022. Mais au vu de l’état des lieux, il va falloir un grand chambardement dans le projet MotoGP de la première marque mondiale. Une « révolution » avait été promise en haut lieu. Lors des tests à Misano, le frère d’un Marc qui est l’homme central du développement de la prochaine RC213V, s’est approché du nouvel opus encore dans les limbes. Et ce qu’il a vu l’a ravi au point de prévenir la concurrence de ce qui l’attend

Chez en Honda, en MotoGP, on prépare déjà activement en 2022, et même au cours des derniers Grands Prix de 2021. Marc Marquez est à l’œuvre, les trois autres pilotes de la marque se contentant de commentaires ou d’aperçus. Il en est aussi ainsi du frère cadet Alex qui continue de faire ce qu’il peut avec le millésime actuel de la RC213V. A l’écouter, on se doute qu’il n’a qu’une envie : celle de la jeter aux orties. Il dit ainsi : « ce n’est un secret pour personne que la Honda est fondamentalement une moto assez agressive. Notre moteur a beaucoup de puissance, mais nous ne pouvons pas l’utiliser car nous n’avons pas l’adhérence mécanique nécessaire ».

Alex Marquez

Alex Marquez : “notre puissance moteur ne va nulle part

Le pilote LCR ajoute : « je l’ai dit plusieurs fois l’année dernière : nous ne pouvons pas transférer la puissance du moteur au pneu arrière. Nous n’avons pas assez d’adhérence et cela entraîne le patinage du pneu. Notre puissance du moteur ne va nulle part. Avec des changements de réglages, nous pouvons réduire un peu le problème. En gros, cependant, il existe toujours parce que le caractère du moteur est tout simplement très agressif », note Champion du Monde Moto2 version 2019.

Cela étant dit, il existe tout de même une moto où la puissance est débordante et elle semble pour le moins homogène. Il s’agit de la Ducati. Un modèle dont doit s’inspirer Honda, n’en déplaise aux fiers japonais : « de l’extérieur, il semble que Ducati a fait un pas de plus dans ce domaine cette année. Ils ont encore beaucoup de puissance, mais ils peuvent mieux l’utiliser. Nous devons y arriver aussi ».

Mais la réponse arrive. Contrairement à son frère Marc Marquez, Alex Marquez n’a pas encore été autorisé à tester personnellement le prototype de la Honda 2022. Mais sur la base de ce qu’il a vu lors du test de Misano en septembre, il est ravi de donner cette expertise sur Motorsport-total : « c’était agréable de voir une révolution, pas seulement une évolution. Je n’ai jamais douté que Honda allait tout essayer. C’était vraiment génial de l’extérieur ». A suivre…

Alex Marquez, LCR Honda Castrol, Monster Energy British Grand Prix



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda