Kevin Schwantz est un ancien combattant des campagnes 500 deux temps qui étaient alors l’arme absolue des Grands Prix. Mais elle était versatile et dangereuse pour un pilote qui ne devait compter que sur sa sensibilité pour la maîtriser, tandis que son uniforme était loin de répondre au standard de protection actuel. Tout ça pour dire que les blessures étaient fréquentes à cette époque et le Texan, dont le n°34 est maintenant légendaire, sait de quoi il s’agit. Il sait donc aussi ce qu’endure actuellement Marc Marquez et les séquelles indélébiles qui le marqueront…

L’expression du « on a retrouvé le Marc Marquez d’avant » revient dans les commentaires lorsque l’officiel Honda se montre à son avantage. Cela a été le cas au Sachsenring et à Austin où l’octuple champion du monde a dominé son sujet selon une méthode relevant du déjà-vu. Mais Kevin Schwantz a observé tout ça en regardant au-delà des collines de Saxe et du Texas pour en conclure que l’Espagnol ne sera jamais plus comme avant cette chute de Jerez en juillet 2020. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il ne gagnera jamais plus de titres…

Sur motogp.com, il livre ainsi son analyse avec, d’abord, ce constat impitoyable : « la blessure reste à jamais dans la tête d’un pilote. Vous pouvez l’enlever, peut-être éviter d’y penser, mais elle reste même lorsque le corps est guéri. Le temps et les résultats aident à garder cette pensée bonne, mais pas à la faire disparaître pour toujours ». Il sait aussi à quel point son cadet souffre, même s’il a cru un moment que ce serait moins grave. En effet… « J’avais vu la course du Sachesenring et j’avais pensé que, pour son retour, c’était le circuit qui représentait le plus grand défi tant d’un point de vue technique que physique. J’ai pensé que ce serait le tournant de sa saison, mais ensuite il n’a pas trouvé la bonne confiance sur chaque piste ».

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Red Bull Grand Prix of The Americas

Kevin Schwantz annonce un Marc Marquez différent mais toujours performant

Un mental écorné à jamais, des difficultés encore à se monter régulièrement performant… Est-ce à dire que Marc Marquez ne fera jamais mieux que huit titres mondiaux en Grand Prix ? Kevin Schwantz ne va pas là jusque-là : « je sais que les gars de Honda travaillent déjà depuis un certain temps pour mettre à sa disposition la meilleure moto possible pour l’année prochaine, en fonction de ses indications et de ses nouveaux besoins. Ils continueront à travailler jusqu’à la fin de la saison pour faire une bonne moto et essayer de gagner à nouveau » rassure-t-il.

On rappellera que Marc Marquez comme la haute direction du HRC, n’ont jamais caché que 2021 était une sorte de test long, pour trouver la meilleure condition physique, se remettre en place avec l’esprit, reprendre confiance avec la bagarre et, surtout, redresser une RC213V qui, orpheline de Marc Marquez, n’a pas pu bénéficier d’un véritable travail de développement la saison dernière. Mais cela prendra du temps.

Kevin Schwantz




Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team