Alex Rins n’est pas mécontent d’avoir pu se révéler sous son meilleur jour sur sa Suzuki durant la saison 2019 de MotoGP. Deux victoires, une devant Rossi à Austin et une autre à Silverstone au nez et à la barbe de Marc Marquez l’ont fait entrer dans une autre dimension, comprise par Suzuki qui l’a déjà fidélisé pour deux ans de plus. En attendant de retrouver la compétition à Jerez mi-juillet, il revient sur ce qui l’a fait le plus plaisir l’an passé : fâcher Marc Marquez en le battant… Mais il y a eu aussi des moments de tension.

Entre Marc Marquez et Alex Rins, les relations ne sont pas exactement les mêmes qu’entre l’officiel Honda et Fabio Quartararo. Dans ce cas, les tensions ne sont pas palpables tandis que lorsque les deux Espagnols se retrouvent sur la piste, les étincelles surgissent et sont bien visibles… « Pour moi, Marc est l’homme à battre. En 2019, j’ai déjà partagé pas mal de moments avec lui en piste et bien sûr quand il termine devant moi, je n’apprécie pas trop. Je veux le battre et inversement. Je me souviens à Silverstone, quand je lui ai soufflé la victoire, il n’était vraiment pas content, » se réjouit ainsi le  Catalan sur motogp.com.

Brno 2019, un tournant pour Alex Rins

Mais il y a aussi les autres moments… Celui de République tchèque, à ses yeux, aura ainsi véritablement marqué un tournant. « Marc est tellement bon sur le plan psychologique, il joue beaucoup avec les autres pilotes. On pourrait citer l’exemple de Brno, c’est celui qui me vient immédiatement à l’esprit. J’étais dans un bon tour et je me suis retourné », raconte-t-il. « Je l’ai vu, je me suis poussé, mais pas trop de telle sorte à rester quand même sur la trajectoire sèche et je l’ai touché. Mon tour était perdu, malgré tout j’ai continué d’attaquer. Arrivé dans la dernière chicane, d’un coup il me double en me rasant. On est passés tout près de la chute et puis il rentré au box. C’est à ce moment-là que je me suis rendu compte que Marc me considérait comme un rival ! ».

« Mais au fond, c’est flatteur, ça veut dire que je fais du bon travail », reprend-t-il. « Marc est un pilote incroyable. Il a gagné énormément de courses, de titres… Alors s’il commence à se méfier de moi, ça veut dire que j’ai le niveau pour me battre face à lui ». Les deux hommes se retrouveront à Jerez, mi-juillet, lieu et période où la saison MotoGP devrait enfin se lancer…



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team, Team Suzuki Ecstar