Loris Capirossi est maintenant une cheville ouvrière de l’organisation Dorna en Grand Prix. Mais il n’a pas oublié son passé de pilote qui faisait de lui un proche de Valentino Rossi et aussi un temps un officiel Ducati. Celui qu’on surnommait Capirex a donc en quelque sorte une vision à 360° du paddock. Ce qui l’amène à avoir des avis sur tout et surtout des avis…

Loris Capirossi est d’une humeur joviale depuis que le Coronavirus desserre son étau sur le monde. Et pour cause : il entrevoit de plus en plus clairement le lancement de la saison 2020 de MotoGP : « nous suivons l’évolution de la situation et autour du 10 juin nous présenterons la saison MotoGP », a commenté l’ancien pilote. « Nous avons tous un grand désir de recommencer et maintenant nous sommes vraiment sur le point de le faire. La saison devrait se situer entre 12 et 13 courses. Pour l’instant, nous irons sur huit circuits et nous ne présenterons pas de meeting en dehors de l’Europe ».

« Ceux-ci pourraient arriver plus tard, mais pour courir des Grands Prix non européens, il faudra du public. Sinon, cela ne se fera pas. Le calendrier sera court, mais certainement agréable. Ce n’est pas seulement une façon de dire. Il suffit de remonter un peu dans le temps et de se rappeler que le titre se décidait régulièrement avec un championnat qui ne dépassait pas douze courses. Il y avait moins de points et de plus grandes batailles et ce sera de nouveau le cas ».

« Valentino Rossi voudra montrer que Yamaha a eu tort »

Dans cette longue interview, Capirex a également parlé de Valentino Rossi. Loris parie sur le fait que le Doctor finira par choisir de prolonger sa carrière, animé par l’envie de battre le jeune Fabio Quartararo qui prendra sa place dans l’équipe officielle… « Je pense qu’il a une folle envie de recommencer à courir, aussi pour prouver en quelque sorte à Yamaha qu’un mauvais choix a été fait sur lui », commente l’ancien pilote Ducati. « Si Rossi s’amuse et se retrouve toujours compétitif, il peut courir encore dix ans. Aller chez Petronas signifie toujours avoir une Yamaha officielle disponible. Pour l’équipe, pouvoir compter sur Valentino est la meilleure chose qui soit. Rossi peut apporter une publicité incroyable à Petronas ».

Le dernier commentaire concerne la décision de Ducati de promouvoir Jack Miller au sein de l’équipe d’usine : « il est fort et c’est l’un des rares pilotes à être passé du Moto3 au MotoGP. Je suis vraiment content pour lui. Quant aux autres pilotes, la situation me semble assez délicate. Dovi est fort, Petrux se développe et a obtenu des résultats importants. Tout cela est très étrange ».

« Si cela ne tenait qu’à moi, puisque je suis aussi leur ami, Ducati devrait faire le Championnat du monde avec trois motos d’usine. Mais tu ne peux pas. Une décision devra être prise. Ou peut-être, d’une manière ou d’une autre, qu’elle avait déjà été prise puisque Ducati avait tenté de chasser Marquez ou Viñales. Aujourd’hui, Miller est le seul pilote pour 2021, l’autre, nous le connaîtrons bientôt ».

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team