En ce vendredi 18 juin 2021, Miguel Oliveira a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit du Sachsenring, au terme de la première journée du Grand Prix d’Allemagne.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote portugais, qui a confirmé aujourd’hui les gros progrès entrevus par KTM lors des dernières manches et symbolisés par sa deuxième place au Mugello ainsi que sa victoire en Catalogne il y a deux semaines. Détenteur du meilleur chrono du jour, le numéro 88 s’affirme comme une force dominante ce weekend, même s’il estime qu’il faudra tout de même garder un œil sur un certain Marc Márquez .

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Miguel Oliveira sans la moindre mise en forme.

 


 

Miguel, vous avez réalisé le meilleur temps de la journée. Après un début de saison difficile, il faut dire que vous connaissez un vrai regain de performances depuis votre deuxième place au Mugello, et bien sûr votre victoire en Catalogne. Qu’est-ce qui a changé concrètement sur ces dernières courses ?

« Vous n’analysez peut-être pas toutes les séances auxquelles nous participons, mais nous nous le faisons. Nous avons un très bon rythme et dans l’ensemble un gros potentiel pour être rapides sur pas mal de pistes. Lors de chaque Grand Prix disputé jusqu’ici, nous avons toujours témoigné d’une bonne pointe de vitesse au moins lors d’une session, même si la plupart du temps nous n’avons pas pu transposer cela en course. »

« Cela donne donc l’illusion que notre bond en avant ne remonte qu’au Mugello, mais ce n’est pas la réalité. Nous avons travaillé dans l’ombre, et cela donne sans doute l’impression que le Mugello a été un tournant pour nous dans la saison, mais en fait non. C’était une étape certes, mais juste une étape. »

« Ma deuxième place au Mugello ? Seulement une étape dans notre progression »

Vous avez réalisé une sérieuse progression entre les FP1 et les FP2, non seulement au niveau du chrono, mais aussi au niveau de la régularité affichée. Pensez-vous que votre place en Q2 est déjà assurée ?

« Je sais que tout le monde va être un peu plus rapide demain, et ma place en Q2 n’est sans doute pas aussi garantie que cela. On va voir ce que ça donne demain. Nous allons être plus rapides, dans l’ensemble nous avons été plus rapides course après course, mais il faut tout de même que nous restions vigilants et que nous ne nous reposions pas sur nos lauriers après cette première place aujourd’hui. »

« Je suis encore en quête de vitesse dans un certain nombre d’endroits en piste, peut-être dans les secteurs 1 et 2, où nous devons être encore un peu plus compétitifs. Après, il reste encore du travail à faire au niveau des réglages et de l’électronique afin de trouver le bon compromis pour la course. »

 

 

Les conditions ont été assez venteuses aujourd’hui, en quoi cela vous affecte-t-il ? Les températures sont encore appelées à s’élever, quel effet cela a-t-il sur votre niveau de confiance dans le virage 11 ?

« C’est bien d’avoir des températures plus chaudes, les températures sont dans la bonne fenêtre pour ce type de virages. En ce qui concerne le vent, c’est vrai qu’il y en avait un peu plus cet après-midi, mais pas au point de constituer un élément perturbateur. Nous nous attendons à des conditions très similaires demain. »

Dans quelle mesure diriez-vous que votre moto a progressé cette année ?

« Je pense que nous sommes arrivés au stade où nous pouvons améliorer la moto en travaillant essentiellement sur le pneu avant. C’est un point clé pour nous en ce qui concerne le comportement de la moto en virage, et le fait d’être capable de chausser le pneu le plus tendre à l’avant tout en pouvant envisager de couvrir la distance d’une course en sécurité. Ce sont finalement de petites choses, pour le reste on parle essentiellement de raffinement au niveau des réglages. »

 

 

Quand on regarde le classement, le fait de voir Marc Márquez autant en retrait peut être trompeur. Car si on s’attarde sur le rythme, on dirait plutôt que cela va se jouer entre vous et lui ce weekend . Pensez-vous qu’il s’agisse du pilote le plus dangereux pour vous ?

« Je pense que depuis le début Marc est le favori pour la victoire dimanche. Nous avons essayé de regarder ce qu’il faisait différemment des autres sur cette piste, ce qui lui permet d’avoir autant de succès ici. Je pense qu’il y a une paire d’autres pilotes qui vont néanmoins être également en mesure de jouer la gagne. »

« Ici, la position sur la grille de départ est très importante, et c’est ce sur quoi nous nous concentrons, afin d’avoir ensuite le bon rythme en course. Si vous démarrez derrière, cela peut en effet être difficile que de progresser et suivre le rythme. La position sur la grille va être très importante pour espérer faire une bonne course dimanche. »

« La position sur la grille va être très importante pour espérer faire une bonne course dimanche »

 

MotoGP Sachsenring – Résultats combinés FP1 & FP2 :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP