En ce vendredi 18 juin 2021, Pol Espargaró a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit du Sachsenring, au terme de la première journée du Grand Prix d’Allemagne.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, qui a réalisé aujourd’hui le cinquième meilleur chrono au classement des temps combinés, ce malgré deux chutes qui témoignent encore de ses difficultés avec la RC213V.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Pol Espargaró sans la moindre mise en forme.

 


 

Pol, vous avez chuté à deux reprises aujourd’hui. Peut-on dire que vous êtes obligé d’aller jusqu’à la limite et même au-delà pour cerner le comportement de votre moto ?

« Bien sûr le fait de chuter ne fait jamais partie des plans. J’essaie de trouver la limite aussi vite que je le peux pour ensuite éviter de tomber en course. Je préfère trouver la limite au cours de ces séances simplement pour me faire une idée de l’inclinaison que je peux mettre en virage. J’ai eu pas mal de problème dans ce domaine, car j’ai tendance à mettre beaucoup d’angle pour faire tourner la moto. »

« Au moins j’ai pu réaliser un tour rapide, même si je n’ai pas pu par la suite couvrir autant de tours que les autres à cause de mes chutes, qui ont rendu mes sessions un peu brouillonnes. J’ai déjà la pointe de vitesse qu’il faut, alors il faut maintenant éviter les chutes et essayer de faire en sorte d’avoir les choses un peu plus sous contrôle. »

 

 

Il semble que cette piste soit davantage favorable aux Honda, car Nakagami a été rapide, au même titre que les frères Márquez. Qu’est-ce qui selon vous rend cette piste si propice aux Honda ?

« Je n’ai aucune idée de pourquoi notre moto est plus performante sur cette piste que sur les autres. Quand on regarde les virages 1 et 2, on se rend compte que ce sont des virages assez serrés et pas très rapides au final. D’habitude nous avons des difficultés dans les longs virages où il faut emmagasiner pas mal de vitesse. »

« Aucune idée de pourquoi la moto est plus performante ici qu’ailleurs »

« Pour ce qui est du reste de la piste nous sommes en mesure de trouver plus facilement du grip, ce qui nous permet bien sûr d’être un peu plus rapides. Mais ce qui est étrange c’est que même dans les virages plus rapides où nous sommes généralement en délicatesse, là nous arrivons à être plus performants… »

Avez-vous essayé le nouveau package aéro que Marc Márquez a utilisé ?

« Oui, nous l’avons testé à Barcelone et nous l’avons homologué. Je l’ai utilisé lors des FP2. Dans un premier temps j’ai voulu aller en piste avec l’ancienne spécification, puis j’ai vu Marc l’utiliser d’emblée et ça lui a plutôt bien réussi. Du coup je lui ai emboîté le pas et tout s’est bien passé. »

« C’est un peu différent, mais pas de là à faire “waouh !” non plus. Si vous regardez le classement de la journée, vous vous apercevrez qu’il y a beaucoup de pilotes qui se tiennent en moins d’un dixième de seconde. Donc même si le gain est petit, c’est déjà suffisant. »

 

MotoGP Sachsenring – Résultats combinés FP1 & FP2 :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team