Dans ce Grand Prix d’Allemagne, il est clair qu’Alex Rins doit convaincre. Si ce n’est, même, se racheter une conduite. Quatre chutes en autant de courses successives, puis cet accident de vélo à l’entraînement, ont sérieusement ébranlé la confiance de son employeur Suzuki. Il devait donc être de la partie au Sachsenring et l’Espagnol, en serrant les dents, pointe quatrième ce vendredi soir. Mais le chemin est encore long d’ici à dimanche…

Alex Rins a tout de même réussi un petit exploit ce vendredi sur le Sachsenring en prenant la quatrième performance de la journée avec un avant-bras opéré il y a seulement quelques jours. Cela étant dit, il a aussi compris au terme des deux premières séances d’essais libres qu’il lui sera très difficile de garder un tel rythme jusqu’au dimanche soir… « On dirait que le week-end ne sera pas facile. Mais je suis très heureux et j’ai la douleur sous contrôle » dit l’Espagnol. « J’ai pu suivre le programme prévu et tester différentes configurations et composés de pneus. La douleur est pire dans les virages 3, 4 et 5 et dans les zones de freinage brusque, mais j’ai pu profiter de la journée et j’étais aussi assez rapide », a déclaré le pilote Suzuki.

Rins : “j’espère que je pourrai finir la course”

Mais il aura sans nul doute besoin d‘analgésiques pour poursuivre son chemin. D’ailleurs, sur ce point, il préfère prévenir tout de suite… « J’espère que je pourrai finir la course. Avant de commencer, je parlerai encore une fois à mon médecin, puis nous prendrons une décision sur la manière de procéder. Le problème est que vous ne pouvez jamais vous reposer sur cette piste » explique Rins, qui n’a pas changé son style de pilotage ni sa position sur la GSX-RR. Sa chance dans le malheur veut que le tracé du Sachsenring sollicite plus le côté gauche que son bras droit convalescent.

Rins ajoute néanmoins : « je m’attendais à peu près à l’intensité de la douleur, mais j’étais aussi plus rapide que prévu. Nous sommes à un bon niveau. Nous ne pouvons pas suivre Miguel Oliveira, Marc Marquez ou Taka Nakagami, mais il ne nous manque que 0,2 ou 0,3 seconde ». Son équipier s’est montré moins à son avantage puisque Joan Mir doit se contenter ce soir du seizième rang.

MotoGP Allemagne J1 : chronos

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar