Les trois premiers Grands Prix viennent de s’écouler et même si les observateurs assurent que l’on aura un focus fiable sur les forces en présence seulement après Jerez, voire Le Mans, de fortes tendances ont d’ores et déjà émergé. Et c’est une bonne nouvelle pour le spectacle, puisque la course au titre ne se fait pas à deux mais à quatre.

Une situation qui n’a pas échappé à celui qui est actuellement leader du classement général. Andrea Dovizioso ne boude pas son plaisir de faire son retour en Europe en tête du championnat, et d’autant plus qu’il ne s’y attendait pas. Cependant, il ne jubile pas plus que ça, rappelant qu’il reste encore beaucoup à faire. Et pour cause… « J’avais déjà annoncé cet hiver que nous devions compter avec Álex Rins. Avec la Suzuki, c’est un client pour le titre. Valentino à coup sûr aussi. Yamaha et Suzuki sont plus forts que l’an dernier. Nous devions nous y attendre. Marc est quand même un favori. Mais la situation est différente de celle du passé ».

« En 2017 et 2018, Marc Márquez était mon seul adversaire. Maintenant, les trois pilotes mentionnés et moi avons beaucoup de chances de remporter le titre. Peut-être que d’autres pilotes participeront, mais quatre pilotes sont déjà sortis » évalue DesmoDovi. « Le côté positif est que nous arrivons maintenant en Europe et nous allons vraiment pouvoir nous battre pour la victoire à Jerez et au Mans comme lors des courses suivantes. Et nous sommes un peu plus forts chez Ducati que l’année dernière ».

Et puis il y a eu le revirement texan… « Ma confiance grandit. Si vous vivez une mauvaise fin de semaine et que vous terminez quand même quatrième, vous ne devez pas vous plaindre ». Dovi a déclaré sur Speedweek qu’il n’a jamais pensé un seul instant durant le Grand Prix des Amériques au fait de prendre la tête du championnat avec une quatrième place. « Cela n’a pas vraiment d’importance après trois courses. Il était important de marquer beaucoup de points, surtout après la chute de Marc et de Crutchlow. Actuellement, les quatre meilleurs pilotes sont en neuf points. Donc, peu importe si vous êtes premier ou deuxième du championnat »

« D’autre part, il est important de nous rappeler les noms des candidats au titre, comme en 2017 et 2018. Nous sommes restés calmes après la 13e place et avons limité les dégâts. Nous en avons tiré le maximum. Malheureusement, la FP2 et la Q1 n’ont pas correspondu à nos attentes. Mais c’était de petites choses. De nombreux pilotes avaient un matériel de qualité supérieure si bien que vous ne pouvez pas toujours réussir. Mais les résultats viennent toujours si vous gardez votre sang froid ». Une allusion à quelqu’un peut être ?

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team