L’interdiction des ailerons est actée et rappelée avec force détails dans un nouveau règlement qui promet d’en faire la chasse. Certes, mais on n’a pas pour autant coupé les ailes aux ingénieurs qui se sont rendus compte en prenant l’aspiration des précurseurs Ducati que rien ne serait plus jamais comme avant. Tout le monde cet hiver va se pencher sur l’appui. Aprilia en tête.

Que seront les carénages 2017 des MotoGP ? C’est une question que l’on commence à se poser depuis que, çà et là, les allusions se font sur des réflexions poussées pour garder les avantages offerts par des ailerons assurément perdus. Une décision que tout le monde semble aujourd’hui regretter alors qu’au moment de la sentence les prohibant, personne n’a bougé. Honda, à qui l’on prête ce bannissement, ferait-il si peur ?

Mais ne ressassons pas le passé. Même si Romano Albesiano le patron sur terrain du blason Aprilia fait ce rappel historique sur Speedweek : « cette interdiction a été tout simplement bizarre. D’un point de vue technique, il n’y avait aucune raison d’interdire les ailerons. Cette question a été politique. Ils aident à la stabilité de la moto donc c’est un élément de sécurité active. Je pense que c’est une occasion perdue pour tout le monde et pour la moto en général ».

« En tant qu’ingénieur, je suis désolé qu’ils aient été interdits dans le Championnat du Monde MotoGP. Mais la question est réglée ». Vraiment ? « Nous réfléchissons tous à trouver de l’appui aérodynamique en suivant la réglementation maintenant en vigueur. Le développement du carénage est désormais limité mais cela ne signifie pas que le développement aérodynamique soit arrêté ». Vivement la rentrée !



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Sam Lowes

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini