Les choses bougent enfin chez Aprilia et ce n’est pas pour déplaire à son actuel seul pilote performant et totalement valide Aleix Espargaró. Il se dit que ce dernier a travaillé dur pour convaincre Viñales à le rejoindre et la mission a réussi. Avant de se lancer dans un Grand Prix de Grande Bretagne où il repartira à la quête d’un Graal qui a la forme d’un Top 5 pour sa RS-GP, l’Espagnol fait le point sur la nouvelle situation dans le projet de Noale en MotoGP en n’oubliant pas un Dovizioso qui a été un moment dans les tuyaux et à qui il dit maintenant bon vent…

Aleix Espargaró n’est pas le dernier à se réjouir de l’arrivée de Maverick Viñales dans le projet RS-GP. Et d’autant plus que la nouvelle recrue lassée par une usine Yamaha qui a nourri le même sentiment à son égard va commencer dès les prochaines semaines son travail sur une machine équipée d’un moteur inédit pour lui : un V4.

L’Espagnol a commenté cette actualité à Silverstone qui vit sa veillée d’armes de la bataille d’Angleterre de ce week-end : « après des mois de rumeurs sur qui serait mon partenaire, je suis heureux qu’Aprilia ait recruté un pilote de haut niveau. Je suis également heureux qu’après les problèmes qu’il a eus avec Yamaha, il puisse monter sur la RS-GP dès que possible. Je ne sais pas ce qui s’est passé entre lui et Yamaha, mais maintenant il peut comparer les deux motos et nous aider. Nul doute que ce sera rapide dès le départ. J’ai hâte qu’il fasse ce test et nous donne ses premières impressions sur ma moto… désolé, notre moto » dit-il non sans humour.

Sur ses relations avec Viñales, il avoue : « nous parlons presque quotidiennement, nous avons une bonne relation, et ces jours-ci nous avons davantage parlé de la moto, de l’Aprilia. Je ne pense pas que ce sera difficile pour lui, car même si je n’ai pas piloté la Yamaha de l’équipe Forward depuis des années, je pense sincèrement que notre RS-GP 21 est la moto la plus proche que j’ai eue de cette Yamaha Forward ».

Aleix Espargaró anticipe même : « peut-être devra-t-il s’adapter aux premières sensations avec l’accélérateur, à la première connexion avec le moteur, c’est quelque chose que j’ai beaucoup travaillé ces deux dernières années avec les ingénieurs, pour le rendre plus fluide, mais aussi pour atteindre le couple maximum possible car j’aime sentir la puissance tout de suite ».

Aleix Espargaró

Aleix Espargaró confirme ses doutes sur Dovizioso

« Je pense qu’il aimera ça. Il devra s’adapter à l’effet d’appui de la RS-GP, car j’ai déjà dû le faire en début de saison par rapport à la moto précédente. Dans l’ensemble, je pense qu’il se sentira bien tout de suite. Je connais toutes les personnes qui seront avec lui lors des tests de Misano, j’ai fait des tests avec beaucoup d’entre eux, et honnêtement, c’est une équipe de test très forte. Je suis sûr qu’il sera content dès qu’il montera sur la moto ».

Il termine en faisant le point sur les nouveaux effectifs : « maintenant, nous sommes trois étoiles chez Aprilia. Ce que je veux, c’est que les gens qui sont ici à bord soient confiants à 100 %. Maverick l’est, Lorenzo l’est, je le suis à 1 000%… les autres, je ne sais pas ». Un doute qu’il réserve à Dovizioso à qui il montre la porte de sortie… « Je ne dis pas que je n’aime pas Andrea, loin de là, juste que j’aime les gens qui ont 100% confiance en eux. J’ai dit que Maverick, s’il le pouvait, courrait demain, et je le sais parce qu’il me l’a dit. Savadori a le pied cassé, il est avec les médecins en train de fabriquer une botte spéciale pour qu’il puisse changer de vitesse, c’est un gars qui veut courir à 100%. L’autre pilote dont vous parlez, je ne suis pas sûr de vouloir courir à 100% de cette façon. Chacun tire ses conclusions ». Des conclusions qui ont sans doute été tirées par Dovi qui négocie actuellement une place dans le projet MotoGP de  Yamaha.

Aleix Espargaró



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini