Aprilia a fait sa présentation et lors de celle-ci, celui qui commande sur le terrain Massimo Rivola a avoué que les projets pour les prochaines années étaient déjà bien avancés pour la RS-GP. En question, le fait de devenir une véritable équipe d’usine et de s’appuyer sur une structure satellite. Actuellement dans le box Gresini, mortifié par la disparition de son patron Fausto, emporté par la Covid-19, il est acquis que la marque de Noale ne sera plus dans ces murs en deuil. Justement, c’est pour respecter cette dure période que Rivola a décidé de reporter au mois prochain les annonces sur le sujet. Mais il a donné quand même des tendances …

Aprilia est une aventure particulière en MotoGP. C’est une usine qui s’est installée dans une écurie privée, ce qui lui autorise de concourir au classement des indépendants… C’est aussi un constructeur en MotoGP qui n’arrive pas à recruter le moindre pilote. Il est jusqu’aux espoirs du Moto2, dont l’objectif est d’arriver un jour en MotoGP, qui lui mettent un vent. Dès lors, la marque de Noale arrivera-t-elle à trouver un team satellite pour son projet RS-GP qu’elle veut représenter avec sa propre structure usine ?

En effet, Aprilia veut acquérir ses propres places sur la grille de départ, et il est possible qu’elle double sa présence en MotoGP, passant de deux à quatre motos, en fournissant une équipe satellite. « Nous devons tout d’abord devenir une équipe officielle, même si nous sommes déjà une équipe officielle du point de vue technique », a déclaré Rivola. « Ensuite, Carmelo Ezpeleta de Dorna nous a donné le mois de mai comme date limite pour présenter le programme, avec l’équipe officielle et la satellite ».

Mais il faut aussi un peu de pudeur et de la dignité. Pour tout dire, ce n’est pas le moment d’en parler… « Pour être honnête à ce stade, après ce qui est arrivé à Fausto, je ne veux pas parler d’une équipe satellite. Donnez-nous un mois et nous pourrons alors commencer à nous concentrer sur ce point » dit Rivola. « Nous devons nous concentrer sur ce que nous faisons maintenant et, avec les gars de Gresini Racing, faire avancer la moto de la meilleure façon possible ».

De fait, Rivola a été réticent à dire avec quelles équipes indépendantes Aprilia est actuellement en pourparlers : « malheureusement, je pense que je dois répondre dans un mois à ce sujet ! Mais lorsque nous fixerons la stratégie, tout le reste sera une sorte d’effet de chaîne. Si nous avons quatre motos au lieu de deux, cela signifie que nous devrons certainement modifier notre stratégie à de nombreux égards. Mais je pense que ce n’est pas le moment d’en parler, juste par respect pour Fausto ».

Rivola a ajouté sur crash.net : « il est certain que le fait de devenir une équipe officielle est une tâche logistique avec l’hospitalité, les camions, le box. Aujourd’hui, les mécaniciens sont tous de Gresini Racing. Après tant d’années, vous pouvez comprendre qu’il est difficile de penser que nous allons continuer avec d’autres mécaniciens, car nous faisons partie de la même famille. Alors donnez-nous vraiment un mois pour nous vider la tête et nous y réfléchirons ».

Aprilia n’a pas Rossi et sa VR46 encore en vue

« Nous aimerions continuer avec ce groupe parce que pour moi c’est un beau groupe. Comme l’a dit Aleix Espargaro, Aprilia est une deuxième famille. Je suis désolé pour ma famille, mais je passe beaucoup plus de temps avec cette famille qu’avec la mienne ! Donc évidemment, la relation est assez spéciale ». Une réflexion qui porte aussi sur les pilotes : « je pense que la stratégie sur les pilotes sera terminée au bout d’un mois, car elle est très liée à l’équipe satellite. Si nous avons une équipe satellite, nous pouvons aller dans un sens, si nous n’en avons pas, nous suivons un autre chemin », a déclaré Rivola. « Mais oui, nous aimerions aussi avoir un coureur de renom… Et si ce grand nom devient Lorenzo Savadori, nous sommes l’équipe la plus heureuse du monde ! »

Rivola a également démenti une rumeur selon laquelle la VR46 pourrait s’associer à Aprilia, le constructeur pour lequel Valentino Rossi a roulé en 125 et 250cc… « Ce serait fantastique, avoir le nom de Valentino près de nous, c’était le début de son histoire. Mais je pense que nous devons d’abord montrer que notre moto est compétitive… nous devons être performants », a-t-il déclaré.

Et les derniers mots vont au très regretté Gresini : « Fausto m’a donné des conseils, mais ils étaient personnels, donc je ne peux pas vous les dire. C’était un type très intelligent. Un champion. Pour être honnête, je pense que tous les pilotes ont toujours quelque chose de spécial, surtout s’ils sont champions et que Fausto a également réussi en tant que manager. Il avait aussi un très bon œil sur les pilotes et j’espère que Lorenzo Savadori sera la confirmation de sa vision à long terme ».

Le Rookie Savadori courra aux côtés du chef d’équipe Aleix Espargaró à Aprilia cette saison. Gresini a également convenu d’une option MotoGP liée à la performance avec son pilote Moto2 Fabio di Giannantonio pour une des motos indépendantes du team en 2022.

Aprilia va révéler ses plans.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini