Le sprint final est lancé dans une course au titre où il ne reste plus que quatre occasions pour faire la différence. Hélas pour les couleurs françaises, Fabio Quartararo a calé en Aragon et c’est d’autant plus inquiétant que, le week-end prochain, un nouveau Grand Prix aura lieu au même endroit. Au vu des difficultés rencontrées par les Yamaha et la forme affichée par les Suzuki, il y a de quoi s’inquiéter…

Il ne faut pas se voiler la face, la performance modeste du Mans et le désastre d’Aragon se payent cher pour Fabio Quartararo dans un championnat où il vaut mieux faire montre de régularité. Le classement général provisoire après ce dixième rendez-vous du calendrier en est la démonstration parfaite : si Fabio Quartararo est le seul pilote à revendiquer trois victoires, le leader est un Joan Mir qui n’a pas concrétisé une seule fois, mais qui s’est abonné au podium.

Ce rendez-vous d’Aragon a été une fête pour Suzuki qui a raflé la mise en course avec Alex Rins et qui voit s’installer Joan Mir en tête du championnat. Ce dernier avait 10 points de retard sur Fabio Quartararo avant ce Grand Prix, et le voilà avec six longueurs d’avance à une semaine d’une nouvelle course au même endroit. Pendant ce temps, le Français, parti de la pole position, a franchi la ligne d’arrivée 17ème. Une descente aux enfers qui jouera aussi sur les nerfs.

Tout reste possible

Le pilote Petronas Yamaha est clairement le grand perdant de cette échéance. Cependant, rien n’est perdu, car six points, ce n’est non plus un gouffre béant. Joan Mir n’est pas le seul à profiter du faux pas du tricolore. Ainsi, Maverick Viñales, qui a montré sa détermination et son agressivité dès le départ à l’égard de son futur équipier, remonte à 12 points tandis que Dovizioso, qui doit se débrouiller seul au sein même de son équipe est à 15 unités.

Nakagami ferme le top 5 avec un passif de 29 points. Morbidelli, Rins et Miller sont à ses trousses tandis que Pol Espargaró et Oliveira clôturent le top 10. Au passage, les pilotes KTM décrochent et voient Alex Marquez remonter du diable vauvert. Terminons par Johann Zarco, quinzième, juste devant un Valentino Rossi en pleine descente aux enfers. Prochain rendez-vous, au même endroit dans une semaine… A condition que la propagation du Coronavirus ne vienne pas mettre son grain de sel…

MotoGP Aragon-1 Championnat : classement

 




Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir