Valentino Rossi a donné de ses nouvelles en ce dimanche de course en Aragon où il fait partie des grands absents. Dépisté positif au Coronavirus, il fait un bilan sur sa santé qu’il avoue fébrile… Mais pas à cause de son état grippal. C’est plutôt l’infortune de ses troupes VR46 qui lui a donné la fièvre…

Au micro de Sky Sport MotoGP, Valentino Rossi a ainsi analysé sa situation… Qui ne concerne d’abord nullement sa personne ! : « je suis resté immobile après la chute de Bezzecchi, je ne m’y attendais pas vraiment, je pensais qu’il gagnerait, vu la course qu’il faisait, j’étais blessé, puis Luca Marini aussi. Même avant Vietti avec le mauvais choix de pneus en Moto3, ce n’est pas un dimanche mémorable ». On rappellera que la tête du championnat Moto2 a échappé à son frère…

Puis il revient à lui : « je n’avais pas donné d’importance à l’isolement, je pensais que c’était comme dans le confinement, avec la vie à l’intérieur de la maison normale, mais ici je suis toujours seul sans voir personne. Je ne vois personne et c’est assez ennuyeux. Je vais bien maintenant, je suis un peu faible et je n’ai plus de fièvre. J’ai été malade pendant un jour et demi, maintenant je me sens mieux ».

« Cette chose arrive à un moment difficile »

« Cette chose arrive à un moment difficile, après trois zéros. C’est triste de voir les courses de chez soi. Ce week-end je n’aurais sûrement pas pu piloter car je suis très faible, et la semaine prochaine ce sera encore plus difficile mais je me sentirai mieux donc ce sera difficile à accepter. Voir les Yamaha devenir forts, c’est comme tourner le couteau dans la plaie. J’ai été fort ces derniers temps à l’entraînement et voir qu’ils sont compétitifs ici est encore plus difficile à domicile ».

La course a cependant livré un verdict en faveur des Suzuki et a donné une satisfaction à Honda, plutôt que d’installer Yamaha au sommet. Le week-end prochain, un nouveau Grand Prix aura lieu au même endroit. Le team officiel Yamaha ne remplacera pas Valentino Rossi. Il reste à espérer que la marque aux diapasons apprenne de la leçon de ce Grand Prix d’Aragon qui a été un désastre pour Fabio Quartararo




Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP