Maverick Viñales a quitté, comme lassé, Yamaha parce qu’il a fait montre d’impatience et le voilà chez Aprilia contraint à refaire ses gammes. Mais l’ambiance n’est la même et l’enjeu reste différent. La réussite sur la RS-GP passera par une remise en cause assumée et au vu du personnage comme de son passé, la situation est regardée de près à Noale. Pour le moment, cela se passe bien et ce qu’il accepte de subir en ce moment en Aragon est de bon augure pour la suite…

Maverick Viñales a beau être considéré comme un des cinq meilleurs pilotes du plateau, il ne peut pas faire aussi bien sur une Aprilia que lorsqu’il était en bonne forme sur la Yamaha en un claquement de doigt. L’Espagnol a pourtant accepté de se jeter dans l’arène de la compétition officielle sur une moto dont il n’a jamais connu certaines caractéristiques dans sa carrière, comme un moteur V4, sur un tracé d’Aragon où il n’est jamais monté sur le podium… Alors, forcément, le voir 19è au départ de la course de ce dimanche n’a rien de surprenant. Mais comment le sensible Top Gun encaisse-t-il le choc ?

Apparemment très bien. Il commente en effet : « la moto est faite pour un autre style de pilotage et je dois apprendre à faire le chrono sur les freins et sur les gaz ». Il sait qu’il doit changer complètement et comprendre la nouvelle façon d’être rapide. « Je dois réinitialiser mon esprit », a- t-il commenté. « C’est maintenant le temps d’apprendre. Ils vont tous très vite et cela prendra du temps, mais je crois que petit à petit je pourrai exprimer mon potentiel aussi avec cette moto ».

« Nous avons beaucoup de marge, j’ai encore besoin de beaucoup de tours. Ce n’est pas la meilleure piste pour commencer mais c’est bien de connaître la réalité, et la réalité est que je dois beaucoup travailler sur mon pilotage », a déclaré encore Viñales. « En général j’ai d’excellentes sensations, les temps n’ont pas été mauvais et c’est bien, mais je reste sur l’idée qu’il y a encore un long chemin à parcourir, que je dois faire beaucoup de tours et rassembler beaucoup d’informations avant de pouvoir m’exprimer pleinement. Pas à pas je me rapproche, j’ai commencé le week-end à deux secondes des meilleurs, aujourd’hui j’étais à moins d’une seconde. Demain je pense pouvoir me rapprocher ».

Maverick Viñales

Maverick Viñales : “je dois réinitialiser mon cerveau”

Il continue : « l’important est de rester concentré et de ne pas trop penser aux concurrents, je dois juste réfléchir à la façon d’améliorer les temps au tour avec le pilotage. C’est la chose vraiment compliquée pour moi. La vérité est que la moto fonctionne bien et je dois m’améliorer » analyse-t-il. Il entre même comme en introspection : « je dois admettre que lorsque j’ai essayé de faire mon tour chrono, j’ai complètement mal roulé. J’étais trop rapide à l’entrée du virage. Je dois essayer d’apprendre à me régler d’une autre manière, car peut-être que mon approche se passe bien pour le rythme de course, mais ce n’est pas adapté à la chasse au chrono. Je dois réinitialiser mon cerveau et faire d’autres tentatives avant de comprendre comment bien affronter une qualification ».

« Je suis content car je sais que j’ai beaucoup de marge et c’est le plus important, il me manque encore de bien connaître la moto. Peut-être que commencer une aventure comme celle-ci lors d’un week-end de course n’est pas facile, mais d’un autre côté, c’est la dure réalité et c’est nécessaire pour comprendre combien de travail reste à faire. Tout est différent et je n’arrête pas de dire qu’il me reste encore beaucoup à apprendre sur cette moto ».

En attendant des moments meilleurs, voici ce qu’il pense de sa RS-GP : « j’aime beaucoup la livraison et l’accélération. La progression du moteur est fantastique, je dois juste comprendre comment la gérer avec les gaz. Évidemment, c’est un autre monde et je dois beaucoup apprendre. Cela change aussi la façon dont je dois sortir la moto des virages, c’est un énorme changement pour moi et je sais que cela prendra du temps. Ensuite, j’ai été étonné de voir à quel point je me sentais bien avec le pneu dur, quelque chose que je n’avais jamais vécu auparavant. Je dois faire un grand pas en avant au freinage, car je suis convaincu que c’est le domaine où je peux vraiment faire un grand pas en avant ». Voilà Viñales à présent très occupé.

Maverick Viñales, Aprilia Racing Team Gresini, Gran Premio TISSOT de Aragón

MotoGP Aragon J2 : Qualifications

Aragon

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini