Jorge Martin

Jorge Martin s’était bien qualifié sur une seconde ligne qu’il pensait être suffisante pour lui éviter la bousculade dans le premier virage. Mais ça n’a pas été exactement le cas. Cependant, il était en lice pour frapper aux portes du top 5 avant que sa forme physique encore aléatoire se rappelle à son souvenir. Un souci qu’il sait devoir gérer d’une manière ou d’une autre avant la fin de cette campagne…

Lorsque le physique va, tout va pour Jorge Martin, mais il arrive qu’il cède sous les efforts conséquents demandés par le MotoGP. Et c’est ce qui est arrivé dans ce Grand Prix d’Aragon, rappelant ainsi que le rookie espagnol paye encore sa lourde chute du Grand Prix du Portugal. Sur sa prestation en Aragon qu’il a conclu au neuvième rang, il fait preuve d’une totale transparence sur un sujet qui est pourtant sensible… « J’ai eu quelques problèmes d’adhérence mais la vérité est que j’ai eu des problèmes avec ma jambe, je n’ai pas pu passer les vitesses et j’ai beaucoup lutté au freinage. Je pense que c’était plus un problème physique qu’une condition liée à la moto ».

« Dans les premiers tours je me sentais assez compétitif et je réduisais également l’écart avec les leaders » a expliqué Martin. « Je me sentais très bien, mais avec mes problèmes physiques j’ai eu du mal à suivre le rythme, je me sentais constant mais nous allons continuer à travailler pour nous améliorer ». L’équipier de Johann Zarco détaille ainsi sa souffrance : « je ne pouvais pas rétrograder, disons que c’est comme un syndrome des loges mais dans la jambe, je vais devoir vérifier et décider quoi faire ».

Le pilote Pramac explique aussi sa course : « le départ était bon, mais le freinage est très serré, Aleix Espargaró m’a dépassé de manière un peu agressive et il y avait beaucoup de pilotes dans un petit espace. J’ai essayé de préparer la sortie, mais Binder m’a aussi dépassé, j’ai failli heurter Mir, puis j’ai dépassé d’autres pilotes dans les derniers virages. Le premier tour n’a pas été mauvais, je pense que le problème était le premier freinage ».

« Je ne pense pas que cela ait beaucoup affecté le résultat final, le départ était bon mais j’ai eu un peu peur quand Aleix m’a dépassé au premier freinage et je me suis dit de rester un peu tranquille, mais c’est clair que le dépassement demande une dépense en termes d’énergie et de pneumatiques et il se peut que cela m’ait fait souffrir en finale. Quand je me suis retrouvé sixième, je rattrapais le petit groupe composé de Jack, Aleix et Mir, je me débrouillais bien mais j’ai commencé à avoir des problèmes d’adhérence, des problèmes physiques ».

Jorge Martin

Jorge Martin : « je traîne des problèmes physiques« 

Il termine : « nous devons être plus réguliers, peut-être en commençant un peu plus lentement mais en restant toujours constants et nous devrons travailler sur cet aspect. Je suis content, c’est un autre Top 10 et c’est notre objectif cette année. Je traîne des problèmes physiques de la blessure, je n’ai pas beaucoup de force dans mon bras droit et je dois donc compenser avec mon gauche, cela m’est déjà arrivé en Allemagne et aux Pays-Bas ».

« Maintenant, je peux finir la course dans des conditions décentes mais très loin de ce dont j’ai besoin, puis j’ai eu un problème avec le muscle tibial qui est tendu quand on rétrograde. J’avais du mal et cela m’a coûté cher, on va voir ce que c’est et nous chercherons une solution ». Espérons qu’il récupère suffisamment pour le week-end prochain, où le sélectif tracé de Misano l’attend.

Jorge Martin

MotoGP Aragon J3 : classement

Aragon

Credit classement motogp.com

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Martin

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing